Découvrez   

La Région veut mobiliser l’épargne des Bruxellois au profit des entrepreneurs

Ce jeudi, le gouvernement bruxellois a adopté en première lecture, un projet d’arrêté afin de donner un cadre légal au prêt Proxi. Ce mécanisme doit permettre aux particuliers d’aider les entreprises bruxelloises en leur prêtant de l’argent tout en recevant un avantage fiscal.

Les entreprises sont nombreuses à connaître des problèmes de liquidité. Pour les aider dans leur financement, la secrétaire d’Etat à la Transition économique, Barbara Trachte (Ecolo), a proposé la création d’un prêt Proxi afin de mobiliser l’épargne des Bruxellois. Ce dispositif doit permettre d’assurer à court-terme un renforcement des fonds propres des entreprises et de créer une communauté autour de projets que les citoyens ont envie de voir émerger dans leur ville et dans leur quartier.

Concrètement, le Prêt proxi permet à l’indépendant ou le dirigeant de PME ayant une activité économique établie en Région bruxellois de contracter un prêt à taux réduit d’une durée fixe de 5 ou 8 ans auprès d’un particulier avec un plafond de maximum 250.000 euros pour l’emprunteur.

Le taux sera fixé par arrêté mais devrait être équivalent à ce qui se pratique en Flandre et en Wallonie.

La personne qui prête peut, quant à elle, investir par entreprise un maximum de 50.000 euros par année fiscale avec un maximum absolu de 200.000 euros. Elle bénéficie d’un crédit d’impôt de 4% par an du montant prêté pendant les 3 premières années et de 2,5% pendant la durée restante du prêt Proxi. Si l’emprunteur ne peut pas rembourser, le prêteur récupère 30 % du montant restant dû. Le mécanisme sera géré par le Fonds bruxellois de garantie.

V.Lh. – Photo: Belga/Eric Lalmand

Partager l'article

11 juin 2020 - 15h32
Modifié le 11 juin 2020 - 15h37