Les fouilles archéologiques sous le Parking 58 se poursuivront

Le Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a décidé de permettre la prolongation des fouilles commencées sur le chantier de construction du nouveau centre administratif de la Ville de Bruxelles, BruCity, pour cause d’utilité publique, à savoir la sauvegarde de la mémoire des origines de la ville, peut-on lire dans un communiqué.

Les fouilles archéologiques de ce terrain ont déjà révélé de nombreux trésors historiques pour l’histoire de Bruxelles. Les conditions de préservation exceptionnelles, liées à la nature du sous-sol, permettent la mise au jour d’objets rares comme des nasses de pêche et une multitude d’objets en cuir et en bois (chaussures, peignes,….) témoignant de la vie quotidienne au Moyen Âge, relate le communiqué.

« C’est la Direction du patrimoine culturel de Bruxelles Urbanisme et Patrimoine qui a assuré, en bonne intelligence avec le maître d’ouvrage et l’entrepreneur général, le suivi archéologique des démolitions et terrassements à 7,5 mètres de profondeur. C’est dans la zone centrale du terrain, après l’enlèvement du plateau du Parking 58, que les résultats ont été spectaculaires », explique Rudi Vervoort.

Il reste encore une zone à fouiller sur une profondeur variant de 1 à 2 mètres avant d’arriver au sol naturel. Cette zone renferme une multitude de données qui contribueront à la reconstitution de l’histoire de la ville, ce qui justifie, en bon entendement avec le maître d’ouvrage, la prolongation des fouilles entreprises.

Des fouilles archéologiques sur l’ancien parking 58 dévoilent de nombreuses découvertes

Rédaction

Partager l'article

02 mai 2019 - 17h16