Découvrez   

Le permis d’urbanisme de Drohme est annulé par le conseil d’Etat

Le 4 octobre, le conseil d’Etat a annulé le permis d’urbanisme donné à la société VO Group pour son projet de réaménagement de l’Hippodrome de Boitsfort en centre récréatif. Le conseil d’Etat s’appuie sur le fait que le parking prévu pour Drohme est situé dans une zone inscrite comme “zone forestière” au Pras (plan régional d’aménagement du sol) et non en zone d’équipement collectif. 

En février dernier, le conseil d’Etat avait déjà suspendu le permis d’urbanisme et donc d’environnement à cause du parking. Aujourd’hui, il confirme donc sa décision en annulant l’autorisation. Selon le gestionnaire, Michel Culot, l’infrastructure est indispensable pour que les autres activités puissent être exploitées correctement et rester rentables. Difficile effectivement pour tout le monde de venir en transports en commun. Sans ce parking, cela signifie que les promeneurs et autres golfeurs devraient se garer dans les rues avoisinantes.

En attendant, VO Group a une concession limitée dans le temps. Il lui reste 9 ans pour développer son projet qui a déjà dû être revu vu les restrictions en terme d’horaires d’exploitation et d’infrastructures que le site peut accueillir.

VO Group estime qu’il enregistre une perte de près de deux millions d’euros entre les retards dus aux recours et la suppression de ses activités payantes comme la patinoire. Il pensait en 2020 pouvoir ouvrir l’entièreté du site. Cela ne sera pas le cas. Cela fait déjà un an qu’il attend que la Région via la SAU (société d’aménagement urbain) fasse les travaux au niveau des impétrants pour aménager le reste du site. Cette décision du conseil d’Etat retardera encore le chantier.

Un dossier politique

Avant les élections régionales, le dossier était bloqué car tous les membres du gouvernement Vervoort II ne voyait pas ce projet du même œil, chacun gardant ses œillères communales. L’arrivée d’Ecolo au pouvoir pourrait encore mettre sur pause le dossier, le temps que le nouveau ministre de l’Environnement, qui devra donner son avis dans le cadre du nouveau permis d’environnement à obtenir, n’examine le dossier. Quant au cabinet du ministre de l’Urbanisme, Pascal Smet (one.brussels), on examine la décision du conseil d’Etat.

Le précédent gouvernement avait aussi lancé la procédure pour modifier l’affectation du parking au Pras. Le gestionnaire espère que personne ne reviendra sur cette décision et que l’administration régionale de l’urbanisme le fera le plus rapidement possible.

Vanessa Lhuillier – Photo:BX1

 

Partager l'article

17 octobre 2019 - 17h45
Modifié le 17 octobre 2019 - 18h17