Découvrez   

Le gouvernement bruxellois examine la possibilité d’une commande de masques centralisée

Fabrication masque tissu - Belga Dirk Waem

Le gouvernement bruxellois examinera la possibilité de passer lui-même une commande centralisée de masques dans le contexte de la préparation d’un déconfinement progressif, ont indiqué lundi les cabinets du ministre-président Rudi Vervoort et du ministre bruxellois de la Santé Alain Maron.

Selon le quotidien Le Soir, des échanges préparatoires ont eu lieu au cours des derniers jours à ce sujet entre le fédéral et les associations de communes. Mais selon l’organisme coupole des communes bruxelloise, Brulocalis, le fédéral a finalement renoncé à passer lui même commande de masques en tissu tout en restant disposé se charger la commande de filtres à placer dans les masques en tissu.

Les discussions se poursuivent

Certaines communes bruxelloises ont déjà pris des initiatives visant à terme le distribution de masques à tout ou partie de la population. Saint-Josse a annoncé à la fin de la semaine dernière la distribution, à partir de mardi, de 30.000 masques réutilisables à ses habitants. Auderghem a décidé de mettre en place un réseau de production “locale” fondé sur la solidarité entre habitants qu’elle invite à prendre contact avec elle, pour les volontaires à la fabrication à l’aide d’un stock de tissu qu’elle a constitué. D’autres communes se préparent à passer commande pour tout ou partie de leurs habitants.

Au niveau de la Région bruxelloise, on privilégie la concertation pour éviter que des parties de la population bruxelloise ne soient logées à même enseigne. Le gouvernement bruxellois examinera la possibilité de passer lui-même une commande centralisée de masques. Il a par ailleurs soutenu le consortium liant l’entreprise de Travail Adapté (ETA) Travie, EcoRes, une SPRLU qui affiche plus de dix ans d’expérience en matière d’incubation de projets de transition de l’économie, MAD, et Home of Creators. L’objectif premier de fabriquer, avec l’aide de bénévoles (ndlr: 2000), 100.000 masques pour contribuer à la lutte contre la pandémie du virus COVID-19, a été rencontré en deux semaines.

Selon le consortium, 80.000 masques ont déjà été distribués auprès des secteurs des soins et de l’aide aux personnes, via IRISCare. Un nouvel appel à bénévoles est lancé via www.masques.brussels pour réaliser 100.000 masques supplémentaires. Les masques produits par ce canal sont livrés en priorité dans les maisons de repos, le secteur du sans-abrisme et les services d’aide et de soins à domicile. Le consortium voit plus loin. Il vise une production d’une vague de 100.000 masques supplémentaires à produire dans les prochaines semaines pour atteindre un total de 300.000 pièces produites.

Belga – Photo: Dirk Waem

Partager l'article

21 avril 2020 - 07h40
Modifié le 21 avril 2020 - 07h40