Le cofondateur du parti Islam condamné pour discrimination envers Emmanuelle Praet

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, en avril dernier, Redouane Ahrouch à six mois de prison avec sursis pour discrimination envers l’ex-chroniqueuse de RTL-TVI, Emmanuelle Praet, a déclaré à Belga l’avocat de cette dernière, Me Marc Uyttendaele, confirmant une information de Sudpresse diffusée jeudi.

Le 24 avril 2019, le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné monsieur Redouane Ahrouch, cofondateur et responsable du Parti Islam, à six mois de prison avec sursis pour s’être rendu coupable de discrimination à l’égard d’une femme”, a affirmé Me Uyttendaele, qui représentait Emmanuelle Praet ainsi qu’Unia, l’institution publique qui lutte contre les discriminations. Ceux-ci avaient cité directement Redouane Ahrouch devant le tribunal correctionnel à la suite du comportement sexiste qu’il avait adopté, notamment à l’égard d’Emmanuelle Praet, lors de l’émission de RTL-TVI “,c’est pas tous les jours dimanche” du 22 avril 2018.

A cette occasion, Redouane Ahrouch avait refusé de se faire maquiller par une femme, avait justifié qu’on refuse de serrer la main à une femme pour des motifs religieux et avait ostensiblement refusé de dialoguer avec la chroniqueuse durant le débat, au motif qu’elle est une femme.

Photos: illustration – Belga/ Thierry  Roge

Partager l'article

09 mai 2019 - 11h52