Le chiffre d’affaires des entreprises technologiques a diminué de moitié

Le chiffre d’affaires des entreprises technologiques a diminué de moitié par rapport au mois de mars de l’année dernière, fait part lundi la fédération technologique Agoria, trois semaines après les premières mesures de confinement imposées en Belgique dans la cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus Covid-19.

En moyenne, les entreprises n’ont réalisé que 49,7% de leur chiffre d’affaires de la même période de l’année dernière, selon la fédération qui se base sur une enquête menée auprès de 190 entreprises technologiques (entre le 20 et le 26 mars). Cette baisse est surtout imputée à la diminution de la demande et du nombre de collaborateurs disponibles.

Des différences sont toutefois notables entre les secteurs. “Le secteur des matériaux, par exemple, dont les producteurs de métaux non ferreux, les fonderies et les fabricants de produits métalliques, réalisent encore 73,2% de leur chiffre d’affaires normal”, signale le communiqué de presse d’Agoria. Avec des processus de production qui se poursuivent sans interruption, ces entreprises peuvent difficilement arrêter leurs installations, sans endommager l’appareil de production, relève Marc Lambotte, CEO d’Agoria.

Le chiffre d’affaires du secteur numérique et des télécoms recule à 66,1%, grâce au télétravail qui permet de maintenir le niveau d’activité. Plus de 9 personnes sur 10 dans ce secteur ont opté pour le travail à domicile, relève Agoria.

Dans l’industrie manufacturière (entreprises qui fournissent des machines, composants et solutions pour l’appareil de production de l’industrie manufacturière et de transformation), le chiffre d’affaires chute à 15,2% du chiffre d’affaires de l’année dernière.

Quant au secteur de l’aéronautique et de l’aérospatiale, il ne réalise plus que 7% de son chiffre d’affaires.

De l’absentéisme et du télétravail, comme dans tous les secteurs

Agoria relève en outre que l’absentéisme dépasse légèrement les 10% dans le secteur technologique et concerne surtout l’industrie manufacturière, où la maladie est presque l’unique raison. Dans 54% des entreprises industrielles, jusqu’à 10% des collaborateurs sont malades. Dans 60% des entreprises de services, jusqu’à 10% des travailleurs sont malades. Dans les secteurs de l’aéronautique et de l’aérospatiale, de la sécurité et de la défense, 19,7% des personnes sont malades, contre seulement 3,2% dans le secteur numérique et des télécoms, détaille la fédération.

Le télétravail a presque doublé, observe aussi Agoria. “Alors qu’avant l’apparition du virus, 33% des personnes travaillaient de temps à autre chez elles, elles sont maintenant 62% à le faire”, signale le communiqué.

Avec Belga

Partager l'article

30 mars 2020 - 07h15