Découvrez   

Jette : les accidents de la route s’enchainent entre les avenues Broustin et de la Constitution

Les riverains n’en peuvent plus si bien qu’une pétition a même été lancée.

Les accidents de la route se ressemblent et se répètent au carrefour de l’avenue Broustin et de l’avenue de la Constitution, à la frontière entre Jette et Ganshoren.

Hervé Doyen, le bourgmestre de Jette déplore le manque de réactivité de Bruxelles Mobilité. Quant à la ministre de la Mobilité, elle explique que des scénarios pour à la fois limiter le trafic de transit et augmenter la sécurité routière du carrefour sont à l’étude.

La coupe est pleine

Samedi dernier, un nouvel accident a eu lieu au carrefour des deux voiries. Un témoin de l’accident, habitant de Jette a interpellé par mail les autorités communales et la ministre de la Mobilité, Elke Van den Brandt (Groen) pour dénoncer la situation.

Le bourgmestre de Jette, Hervé Doyen (cdH), a lui aussi écrit un mail à la ministre, peut-on lire dans La Capitale. “Cela fait depuis juin 2019 que j’ai écrit à Bruxelles Mobilité et rien ne bouge. Entre-temps, il y a déjà eu plusieurs accidents. 18 mois plus tard, ce dossier n’a toujours pas été pris en compte”, déclare Hervé Doyen au quotidien, avant de poursuivre : “Je n’ai pas la solution mais je demande juste à ce que Bruxelles Mobilité en trouve une rapidement. Quand il s’agit d’installer des pistes cyclables la nuit, Bruxelles Mobilité est beaucoup plus efficace que pour ce dossier.”

Du côté du cabinet de la ministre, on se défend. Bruxelles Mobilité a fait un rapport de sécurité routière en août dernier. Plusieurs scénarios pour réaménager le carrefour sont depuis sur la table. Ils seront présentés aux bourgmestres de Jette et de Ganshoren à la mi-décembre. “J’espère que nous pourrons rapidement nous diriger vers une amélioration globale de la situation pour les riverains de ce quartier”, conclut Elke Van den Brandt.

A.V. – Google Street View

Partager l'article

01 décembre 2020 - 12h05
Modifié le 01 décembre 2020 - 12h05