Découvrez   

Gouvernement flamand : Benjamin Dalle (CD&V) devient ministre en charge des Affaires bruxelloises

Ce mardi soir, les partis qui forment le nouveau gouvernement flamand (Open-VLD, CD&V et N-VA) se réunissaient en congrès pour approuver l’accord de majorité et proposer les noms des futurs ministres. Le CD&V obtient finalement trois postes ce qui permet à un Bruxellois, Benjamin Dalle, de monter au gouvernement.

Quasi inconnu de l’opinion publique francophone et encore peu en vue dans celle du nord du pays, Benjamin Dalle sera notamment chargé des Affaires bruxelloises. Ce juriste de 37 ans, diplômé de l’université de Gand, fait depuis un certain temps figure de promesse talentueuse au CD&V. Durant un peu plus d’une décennie, il a œuvré dans les coulisses de la rue de la Loi.

De 2007 à 2011, il a ainsi travaillé au service des Vice-premiers ministres Yves Leterme, Jo Vandeurzen et Steven Vanackere. Pour encore mieux jauger son envergure politique et institutionnelle, on relèvera qu’il a également dirigé, de 2011 à 2014, la cellule politique du cabinet de l’ex-secrétaire d’Etat Servais Verherstraeten, notamment, durant la période où le mandataire CD&V était chargé d’ouvrir la voie de la dernière réforme de l’Etat. De 2014 à 2016, Benjamin Dalle était le chef de cabinet adjoint du ministre de la Justice Koen Geens. Depuis 2016, il est à la tête du service d’études du CD&V, le Ceder.

Sur le plan électoral, cet homme de l’ombre n’a pas encore effectué de percée. En 2014, il a ainsi expérimenté la difficulté, depuis la dernière réforme de l’état, d’être élu en tant que néerlandophone de la capitale au parlement fédéral. Il était tête de liste pour le CD&V à Bruxelles mais n’avait pas pu décrocher de siège. En janvier dernier, son parti l’a désigné sénateur coopté en remplacement de Steven Vanackere. Tête de liste CD&V pour le parlement flamand à Bruxelles en mai dernier, il n’a pas été élu. Benjamin Dalle est marié et père de trois enfants.

Le reste du casting

Les deux autres ministres CD&V sont Hilde Crevits qui ne briguera donc pas la présidence du parti. Elle sera compétente en matière d’Emploi, d’Economie, d’Economie sociale et d’Agriculture. Wouter Beke doit démissionner du gouvernement fédéral en affaires courantes pour devenir ministre régional.

Le conseil de parti de la N-VA a désigné mercredi sur le coup d’une heure du matin, Ben Weyts, Zuhal Demir et Matthias Diependaele comme futurs ministres. Ben Weyts sera chargé de la Vice-présidence du gouvernement, de l’Enseignement, du Bien-Etre animal et du Sport. L’ex-secrétaire d’Etat fédérale Zuhal Demir est proposée pour l’Environnement, l’Energie, le Tourisme et la Justice; Mathias Diependaele aux Finances, au Budget et au Logement.

Le futur ministre-président Jan Jambon prendra en charge la politique étrangère, la Coopération au développement, la Culture et l’Innovation.

L’Open-Vld donnera son casting ce mercredi.

V.Lh. avec Belga – Photo:Nicolas Maeterlinck 

Partager l'article

02 octobre 2019 - 07h22
Modifié le 02 octobre 2019 - 07h22