Formation d’un gouvernement bruxellois : le PTB reçu par le PS “dans un climat de méfiance”

L’objectif de Laurette Onkelinx et de Rudi Vervoort est d’ensuite rédiger une note de base pour des négociations qui intègre les priorités de ceux qui seront appelés à y prendre part.

Les chefs de file du PS bruxellois Laurette Onkelinx et Rudi Vervoort ont entamé mardi la dernière journée du premier tour strictement politique de leurs consultations en vue de former une coalition en Région bruxelloise en recevant le PTB.

Avant d’entamer le tour de table entre représentants des deux formations de gauche, sur le coup de dix heures, le climat était à la méfiance et à la volonté, pour les différents protagonistes, de ne pas perdre la face.

“Un partenaire pas tout à fait comme les autres”

A son arrivée, le ministre-président socialiste bruxellois Rudi Vervoort a indiqué que sa formation avait “l’envie d’aller avec ceux qui sont prêts à avancer vers un objectif de ville plus solidaire“.

Il a toutefois ajouté, à propos de ses interlocuteurs de la matinée – “un partenaire pas tout à fait comme les autres” – qu’il fallait “voir un peu plus clair sur leurs intentions“. “Pendant la campagne c’était plutôt non, et puis c’était ‘peut-être oui’“…”Durant la législature écoulée, ils n’ont pas montré un grand intérêt pour la vie parlementaire“, a-t-il encore dit.

CDH cette après-midi

L’après-midi, la tête de liste régionale, et ministre sortante, Céline Fremault, et le président du parti, Maxime Prevot, viendront faire part des attentes du cdH.

Selon Laurette Onkelinx, les différentes formations francophones du parlement bruxellois sont consultées à propos de leurs priorités sur six grands chapitres -dans le désordre-: mobilité, logement, emploi, climat, gouvernance et cohésion sociale.

La même méthode pour tous

La méthode est la même pour tous. Après l’entretien, chaque formation est invité à remettre pour vendredi prochain une note reprenant ses priorités sur ces thématiques de manière plus précise.

L’objectif de Laurette Onkelinx et de Rudi Vervoort est d’ensuite rédiger une note de base pour des négociations qui intègre les priorités de ceux qui seront appelés à y prendre part.

Belga, image: Michel Geyer/BX1

Partager l'article

04 juin 2019 - 10h30