Eléonor Sana: une skieuse belge sélectionnée pour les jeux paralympiques d’hiver

Eléonor Sana, malvoyante depuis sa naissance, ira défendre nos couleurs à PyeongChang, en Corée du Sud, aux jeux paralympiques d’hiver qui se dérouleront du 9 au 18 mars prochain.

Elle fait du ski depuis son enfance mais il y a trois ans, elle commence les compétitions avec sa soeur Chloé. Sa grande soeur la précède sur les pistes de ski, et la guide grâce notamment à un micro et une oreillette dans le casque.

La délégation paralympique est composée de deux athlètes cette année. Les délégations paralympiques sont en effet toujours plus petites que celles pour les jeux olympiques, d’autant plus que les jeux d’hiver sont moins pratiqués en Belgique que ceux d’été, selon Thomas Degryse, porte-parole de la Ligue Handisport francophone. Des jeux qui comportent également plus de complications, notamment au niveau du financement. Le matériel doit être adapté aux athlètes et coûte souvent plus cher

Aujourd’hui, sportive à temps plein, Eléonor Sana avoue avoir connu des débuts difficiles financièrement. Bien que les soutiens publics se font plus nombreux, cela reste toujours compliqué de trouver des mécènes et sponsors car le handisport n’est pas très médiatisé, selon la jeune femme.

Au niveau de la médiatisation, Thomas Degryse, constate à chaque édition, quant à lui, un regain d’intérêt pour les jeux paralympiques d’été et d’hiver.

La jeune skieuse espère ramener une médaille, sans toutefois se mettre trop de pression. Etre sélectionnée est déjà une belle victoire pour elle. Eléonor y voit “une compétion comme une autre”, mais avec cependant un régime particulier pour les athlètes: les entrainements sont moins poussés que pour les athlètes valides.

 

Partager l'article

07 février 2018 - 20h15