Communales 2018: les Ecolos visent au moins 20 % des voix à Uccle

Deuxième force politique à Uccle avec sept sièges au conseil communal, les écologistes espèrent gagner plusieurs sièges supplémentaires en octobre prochain. L’objectif est d’entrer dans une majorité, mais pas à n’importe quel prix, explique son chef de file Thibaud Wyngaard dans La Capitale.

“On montera uniquement s’il y a un accord pour mener un projet ambitieux où l’on prend les problèmes de mobilité à bras-le-corps avec une évolution vers une mobilité durable, où les questions d’éthique et de gouvernance sont centrales et où la participation citoyenne est appliquée de façon transversale. Nous plaidons aussi pour une offre culturelle plus audacieuse, plus diversifiée et plus engagée. Et nous voulons faire d’Uccle une commune en transition”, explique Thibaud Wyngaard, qui estime que sa formation a mené une opposition critique et vigilante mais constructive face à la majorité MR-Défi-CDH.

Le programme des Verts se veut en rupture avec la majorité actuelle composée essentiellement du MR, mais aussi de Défi et du CDH. « Il y a un ronronnement avec cette majorité actuelle MR-MR-MR. Alors que les libéraux ont quasiment tous les leviers, il n’y a aucune vision d’ensemble, pas de transversalité. Chacun fonctionne dans son pré carré, en silo. Organiser des événements festifs, ça ne suffit pas. Cela ne fait pas un projet politique. Notre objectif est de venir avec un projet innovant et alternatif visant à inscrire Uccle dans le 21e siècle”, explique encore le conseiller Ecolo, dans le quotidien. S’il ne se voyait pas endosser une telle fonction il y a six ans, l’écologiste se dit par ailleurs désormais prêt à enfiler l’écharpe maïorale.

J.Po.

 

Partager l'article

29 juin 2018 - 12h15