Cohabs, la start-up qui gère 8 colocs branchées à Bruxelles, veut s’exporter à l’étranger

Les 4 jeunes entrepreneurs de Cohabs rénovent des maisons unifamiliales pour les transformer en logement de groupe. Objectif, proposer un logement haut de gamme et des services aux jeunes colocataires. Après deux ans, et plus de 80 chambres rénovées, Cohabs envisage de s’exporter.

Racheter des maisons typiques bruxelloises et les rénover pour en faire des colocations branchées, c’est le principe de Cohabs qui gère ainsi 8 maisons à Bruxelles.

Le loyer est plus élevé que dans des colocations classiques, comptez environ 700 euros mensuels, mais Cohabs attire de nombreux expatriés par les services qu’ils proposent : ménage, courses communes, applications,gestion des charges,…

Les espaces communs ont été pensés pour favoriser le vivre-ensemble et le tout est designé par l’un des architectes d’intérieur très en vogue à Bruxelles, Lionel Jadot, qui est dorénavant l’un des associés de l’entreprise.

Cohabs gère 8 maisons, 5 autres sont en chantier à Bruxelles, comme l’Aegidium sur le parvis de Saint-Gilles. L’idée est d’en faire une grande coloc et un espace ouvert à tous avec un bar, un fablab et un espace de coworking.

L’an prochain, Cohabs a l’intention de s’exporter dans des villes comme Lisbonne, Porto ou Dublin, “des villes où l’immobilier n’est pas encore trop cher et où il y a de nombreux jeunes”, nous explique Youri Dauber le CEO de Cohabs, “des villes un peu comme Bruxelles”.

  • Reportage de Cyprien Houdmont et Béatrice Broutout

 

 

Partager l'article

04 mai 2018 - 11h28