Découvrez   

Attentats de Bruxelles : dix inculpés renvoyés devant la cour d’assises, le procès “pas avant septembre 2022”

La chambre du conseil a rendu sa décision quant au renvoi devant la cour d’assises ou non des inculpés du dossier des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles.

La chambre du conseil a décidé de renvoyer 10 inculpés devant la cour d’assises de Bruxelles dans le cadre du dossier des attentats de Zaventem et Maelbeek. Ces inculpés sont Salah Abdeslam, Oussama Atar (qui serait mort en Syrie en novembre 2017), Mohamed Abrini, Sofien Ayari, Osama Krayem, Ali El Haddad Asufi, Bilal El Makhoukhi, Hervé Bayingana Muhirwa, et les frères Smail et Ibrahim Farisi.

Trois autres inculpés, à savoir Brahim Tabich, Youssef El Ajmi ainsi que F.C., qui a déjà été complètement mis hors de cause depuis plusieurs années, ne sont plus poursuivis et bénéficient d’un non-lieu.

La chambre du conseil a ainsi choisi de ne pas disjoindre le dossier et de ne pas dissocier les différents inculpés qui devront répondre de leurs actes devant le juge du fond.

Notre dossier complet sur le procès des attentats de Bruxelles

La prochaine étape se déroulera obligatoirement devant la chambre des mises en accusation, l’instance compétente pour valider une décision de renvoi devant une cour d’assises. Ce procès aux assises s’annonce long, entre six à neuf mois de débats, et devrait débuter en 2022, après le procès des attentats à Paris de novembre 2015, qui débutera le 8 septembre 2021 pour une durée de sept mois.

“Plusieurs inculpés dans deux procès”

Eric Van Duyse (vidéo), porte-parole du parquet fédéral, a confirmé que le procès ne pourra pas avoir lieu avant septembre 2022. “Un certain nombre d’inculpés sont les mêmes dans le procès de Paris et dans le procès de Bruxelles. Les deux ne peuvent donc pas se tenir en même temps”, a-t-il expliqué. “Et comme la France va vraisemblablement commencer en septembre 2021, pour une durée de sept mois, nous commencerons après. Par ailleurs, comme il faut une année judiciaire complète puisque le procès va être extrêmement long, environ huit à neuf mois, on ne pourra pas commencer avant septembre 2022“.

Le 22 mars 2016, Bruxelles a été la cible d’attentats, à l’aéroport de Bruxelles-National à Zaventem et à la station de métro Maelbeek. Outre trois kamikazes, 32 personnes sont décédées et 340 autres ont été blessées. 720 personnes se sont aujourd’hui portées partie civile au procès de ces attentats.

Revoir notre reportage : Victimes des attentats de Bruxelles : la justice pour se reconstruire ? (vidéo)

Avec Belga – Photo : Belga/Laurie Dieffembacq – Vidéo : Belga

Partager l'article

05 janvier 2021 - 14h00
Modifié le 05 janvier 2021 - 14h55