La bulle de contacts rapprochés passe de 15 à 5 personnes pendant 4 semaines

Sophie Wilmès Masque - CNS Conseil National de Sécurité 23 juillet - Belga Dirk Waem

Le Conseil national de sécurité, réunissant les ministres du gouvernement fédéral, les ministres-président des entités fédérées ainsi que les gouverneurs des province d’Anvers et de Flandre occidentale, s’est tenu ce lundi, quatre jours seulement après le dernier en date, jeudi dernier. Les mesures prises sont fortes. La bulle de contacts passe à 5 personnes par foyer pendant quatre semaines.

Ce lundi, Sciensano, l’Institut belge pour la santé publique, le nombre moyen de nouvelles contaminations par jour sur la période du 17 au 23 juillet est passé à 278,9, soit trois fois plus que deux semaines plus tôt. D’où la décision de prendre de nouvelles mesures pour éviter une deuxième vague de contaminations sur l’ensemble du territoire.

Le but est d’éviter le reconfinement généralisé et de mettre en péril la rentrée de septembre. La charge virale du virus serait pus importante qu’à l’accoutumée. La contagion est plus élevée.

A partir du 29 juillet et pour une durée de 4 semaines minimum, la bulle sociale sera réduite. Nous passons à 5 personnes, toujours les mêmes et par foyer. Les enfants de moins de 12 ans ne rentrent pas dans le calcul. Avec ces personnes, les contacts peuvent être plus rapprochés. Concernant les réceptions, les mariages et autres fêtes privées, le nombre de personnes est limité à 10.

Les événements organisés comme les spectacles, peuvent se faire avec 100 personnes à l’intérieur et 200 personnes à l’extérieur. Cela signifie une diminution de moitié par rapport à maintenant.

Le télétravail est de nouveau très fortement recommandé. Les consignes pour faire ses courses dans les magasins reviennent comme durant le confinement. Il faudra y aller seul et pour une durée maximale de 30 minutes. Les billets de train gratuits qui devaient être distribués en août ne le seront pas avant septembre.

Un effort sur le traçage doit être optimal. Dans les cours de sport, les wellness, il faudra aussi s’identifier comme c’est le cas pour l’horeca. “Les mesures prises aujourd’hui sont très fortes. Il faudra de la patience et du courage”, a ajouté Sophie Wilmès.

►  Revivez la conférence de presse du CNS :

Photo : Belga/Dirk Waem

Partager l'article

27 juillet 2020 - 20h00
Modifié le 28 juillet 2020 - 08h03