Découvrez   

Coronavirus : le SPF Affaires étrangères annonce que le Portugal disparaît de la zone rouge

Le SPF Affaires étrangères a mis à jour ses avis de voyage dans les pays européens, en ce qui concerne les voyages non-essentiels.

Le site du SPF Affaires étrangères a modifié ce vendredi sa liste des zones de voyage à risque en Europe suite au rebond du nombre de contaminations au Covid-19 dans certains pays. Ainsi, plusieurs régions sont passés en zone orange et imposent désormais une quarantaine pour les personnes voyageant vers ces zones. À la date du 31 juillet, l’Estonie, l’Irlande, l’Islande, la Lettonie, la Lituanie, la Norvège, les Pays-Bas et la Slovénie imposent une quarantaine aux Belges souhaitant se rendre dans ces pays. Un test est obligatoire pour les Belges souhaitant se rendre à Chypre, au Groenland ou aux Îles Féroé.

Enfin, le SPF Affaires étrangères demande une vigilance accrue pour les Belges se rendant dans les régions suivantes : (Oberösterreich et Vienne), Bulgarie, Croatie (région adriatique, région continentale), Espagne (Aragon, Catalogne, Pays basque, Navarre, La Rioja, Estrémadure), France (Ile de France, Pays de la Loire), Luxembourg, Pologne (Śląskie et Malopolski), Portugal (Algarve, Région métropolitaine de Lisbonne), Roumanie, Slovénie (Pomurske, Savinske, Zasavske), République tchèque (Prague, Strední Cechy, Jihovýchod et Moravskoslezský), Suède, Royaume-Uni (Midlands, North East & Yorkshire, North West et Irlande du Nord, Pays de Galles).

Les régions portugaises ont disparu des zones rouges et sont désormais toutes accessibles, même si la vigilance reste de mise pour l’Algarve et la région de Lisbonne. Par contre, il est toujours interdit de se rendre dans la province Lleida en Catalogne, dans la province de Huesca en Aragon, et dans la région de Leicester, au Royaume-Uni.

Lire aussi : Les personnes revenues d’une zone orange ou rouge interdites de visite en maison de repos durant 14 jours

Dépistage et quarantaine

Enfin, les voyageurs revenant d’une zone orange sont priés de se soumettre à un test de dépistage et à une quarantaine. Cette zone orange concerne les régions suivantes : l’Oberösterreich et Vienne en Autriche, la Bulgarie, la région adriatique et la région continentale en Croatie, l’Aragon, la Catalogne, le Pays basque, la Navarre, La Rioja et l’Estrémadure en Espagne, l’Île de France et le Pays de la Loire en France, le Luxembourg, l’Algarve et la région métropolitaine de Lisbonne au Portugal, Prague, Strední Cechy, Jihovýchod et Moravskolezsko en République tchèque, les régions de Slaskie et Malopolski en Pologne, la Roumanie, les régions de Midlands, North East & Yorkshire, North West en Grande-Bretagne, ainsi que l’Irlande du Nord et le Pays de Galles, les régions de Pomurske, Savinske et Zasavske en Slovénie, et la Suède.

S’il ne s’agit pas d’une obligation, il est demandé aux voyageurs revenant d’une telle zone de consulter leur médecin à leur retour afin de se faire dépister et de se mettre en quarantaine. Le gouvernement fait donc appel à l’esprit civique des citoyens.

En outre, tous les voyageurs revenant en Belgique depuis l’étranger ou qui désire séjourner plus de 48 heures en Belgique doit remplir un formulaire, le Passenger Locator Form disponible ici.

Le SPF Affaires étrangères met à jour sa liste des régions à risques tous les jours vers 16h00.

Lire aussi : Vacances en Europe : attention aux formulaires et autres documents à fournir avant votre départ

Gr.I. – Photo : Belga/Benoît Doppagne

Partager l'article

31 juillet 2020 - 17h06
Modifié le 31 juillet 2020 - 17h07