La phase 5 du déconfinement dès ce mercredi ? Le Conseil National de Sécurité va se prononcer

Sophie Wilmès - Conseil National de Sécurité 24 juin 2020 - Belga Alexis Haulot

Le Conseil national de sécurité (CNS) se réunit une nouvelle fois mercredi dès 08h00 pour examiner les mesures à prendre afin de lutter contre la pandémie de coronavirus et discuter de l’élargissement des rassemblements autorisés, réclamé par les secteurs culturel et événementiel.

Lors de sa dernière réunion, le 24 juin dernier, le CNS avait donné le coup d’envoi de la phase 4 du déconfinement de la Belgique, un processus entamé au début du mois de mai, en décidant de nouvelles mesures d’assouplissement, qui sont entrées pour la plupart en vigueur le 1er juillet.

Depuis lors, la moyenne journalière des nouvelles contaminations sur sept jours au Covid-19 a d’abord reculé, avant de se stabiliser puis de légèrement repartir à la hausse. Ainsi, l’Institut de santé publique Sciensano a recensé mardi une augmentation de 11% de la moyenne des nouveaux cas Covid-19 enregistrés quotidiennement au cours de sept derniers jours en Belgique (une moyenne en baisse en Région bruxelloise). Il y avait en moyenne 95,3 cas enregistrés chaque jour, selon les chiffres de Sciensano révélés ce mardi.

Le CNS doit examiner les changements prévus pour le mois d’août, dont une hausse des limitations pour les rassemblements, si les conditions sanitaires le permettent, a-t-on indiqué de source gouvernementale, confirmant des propos tenus par la Première ministre Sophie Wilmès (MR). Le ministre-président flamand, Jan Jambon (N-VA), a dit souhaiter que la limite actuelle de 200 personnes en intérieur – pour des événements, représentations, réceptions et banquets assis, accessibles au public, et à des compétitions – et de 400 en extérieur soit doublée.

Notre dossier complet sur le coronavirus et les mesures des Régions et du fédéral autour de cette crise

Rassemblements de masse interdits tout l’été

Actuellement, la limite de 200 personnes s’applique également aux cérémonies de mariage civil, enterrements et exercices du culte. Enfin, les réceptions et banquets assis, privés, peuvent actuellement accueillir 50 personnes. Il était prévu de doubler tous ces chiffres en août, mais il n’est pas certain que la décision sera prise mercredi, d’aucuns préconisant d’attendre la fin du mois et l’évolution sanitaire à ce moment, selon le journal Le Soir. Les événements de masse, tels que les festivals resteront pour leur part interdits jusqu’au 31 août.

“Si cela continue ainsi, les assouplissements suivants ne pourront certainement pas avoir lieu”, a prévenu mardi la ministre de la Santé, Maggie De Block (Open Vld), mardi à la VRT.

Des mesures de renforcement des précautions ont déjà été prises. Le comité de concertation, qui rassemble le gouvernement fédéral et les entités fédérées, avait décidé jeudi dernier – à la surprise générale – d’imposer le port du masque à partir du 11 juillet dans plusieurs lieux publics. Il s’agit des magasins et des centres commerciaux, des cinémas, des salles de spectacle ou de conférence, des auditoires, des lieux de culte, des musées et des bibliothèques.

Lire aussi : Forte baisse de la fréquentation des cinémas depuis l’obligation du port du masque

Avec Belga – Photo : Belga/Alexis Haulot

Partager l'article

15 juillet 2020 - 07h46
Modifié le 15 juillet 2020 - 11h51