Découvrez   

Coronavirus : le SLFP exige une meilleure protection des agents de police et menace de faire grève

Police Contrôle Avenue Franklin Roosevelt - Belga Paul-Henri Verlooy

Le SLFP Police dénonçait lundi des conditions de travail difficiles pour les policiers chargés de faire respecter le confinement. Le syndicat exige une redistribution des masques FFP2 par la police fédérale aux agents opérant sur le terrain et demande la levée d’une directive qualifiée de “kafkaïenne” et “peu sensible à la réalité journalière des agents de police”.

Le syndicat policier constate une augmentation des actes hostiles envers les agents chargés de faire respecter les mesures de protection, destinées à lutter contre la propagation du Covid-19. Les policiers sont notamment la cible d’éternuements et de crachats.

“Nous voulons un équipement individuel de masques FFP2 pour nos agents de police. Ils effectuent des interventions de proximité et travaillent donc dans les mêmes circonstances que le monde médical”, estime Vincent Gilles, président du SLFP Police.

Voir aussi : Les pompiers bruxellois inquiets, “on va manquer de matériel” (vidéo)

Pourtant, la directive relative à la technique et tactique d’intervention indique que le port du masque par les agents opérant sur le terrain n’est autorisé que sur ordre d’un officier de police judiciaire ou administrative. “Les autorisations prennent trop de temps puisque, contrairement aux agents, ces officiers ne sont pas sur place. On lie la protection à l’autorisation d’une tierce personne”, fustige Vincent Gilles.

“Il est néanmoins exigé aux agents qu’ils mettent un masque sur le trublion qui crache. Cette directive kafkaïenne est le fruit d’interprétations peu conscientes de la réalité journalière des collègues et doivent être levées définitivement, sans quoi elles feront l’objet d’un préavis de grève. Le SPF Santé publique a attribué un million de masques chirurgicaux et 150.000 masques FFP2 à la police fédérale. Nous demandons une redistribution de ces masques” aux polices locales, conclut le président du syndicat policier.

Lire aussi : La police veut des règles plus claires sur la pratique des activités extérieures

Avec Belga – Photo : Belga/Paul-Henri Verlooy

Partager l'article

30 mars 2020 - 15h41
Modifié le 30 mars 2020 - 15h41