Découvrez   

Écoles, musées, salons de coiffure, marchés… : voici les mesures pour la 2e phase du déconfinement

La conférence de presse consécutive au Conseil National de Sécurité de mercredi a précisé les modalités de la deuxième phase du déconfinement, prévue à partir du lundi 18 mai.

De nombreuses réouvertures (marchés, salons de coiffure et d’esthétique, services culturels…) ont ainsi été évoquées durant cette nouvelle réunion du Conseil National de Sécurité, réunissant pour rappel la Première ministre Sophie Wilmès (MR), les ministres-présidents régionaux et les ministres-présidents des communautés.

“La vie quotidienne a pu un tant soit peu redémarrer depuis le 4 mai. C’est un redémarrage progressif. Cela demande de la prudence et un sens des responsabilités de chacun”, a d’abord lancé Sophie Wilmès en ouverture de cette conférence de presse. Elle confirme que la situation est toujours suivie au jour le jour avec le GEES, le collectif d’experts en charge d’analyser les mesures de déconfinement.

“La deuxième phase est lancée”

“La deuxième phase du déconfinement sera bien lancée le 18 mai”, explique la Première ministre, confirmant notamment la rentrée partielle des élèves en classe dès lundi prochain. Elle rappelle que de nombreux pays européens ont déjà relancé les cours pour certains élèves, et que les directions et enseignants “font tout pour assurer la sécurité des élèves”. Pour rappel, en Fédération Wallonie-Bruxelles, seuls les élèves de 6e primaire et de 6e secondaire sont attendus à l’école dès le 18 mai, pour un maximum de deux jours de classe par semaine. Les autres élèves pourront ensuite reprendre les cours selon diverses phases, si la situation se révèle positive.

Concernant le secteur culturel, Sophie Wilmès affirme que ce secteur est “particulier et complexe”, et annonce qu’un rapport au GEES sera proposé d’ici la fin de la semaine afin d’envisager dans le futur des mesures de déconfinement dans ce secteur. Les musées et bâtiments historiques pourront néanmoins rouvrir dès le 18 mai sous certaines conditions, alors que les bibliothèques restent également ouvertes.

Les marchés reprennent

La Première ministre a confirmé que les professions de contact pourront reprendre leurs activités, à savoir les salons de coiffure, d’esthétique, ou de tatouage, dès le 18 mai, tant que des mesures de sécurité sanitaire sont bien prises et seulement sur rendez-vous. Les marchés pourront reprendre également, avec une capacité maximale de 50 étales, et si un plan de circulation spécifique est mis en place par les autorités communales. Le port du masque sera obligatoire pour les commerçants et leur personnel, et fortement recommandé pour les clients.

Les parcs animaliers pourront également rouvrir dès lundi, à condition d’instaurer une billetterie en ligne ou par téléphone et un plan de circulation spécifique. Les entraînements sportifs réguliers pratiqués à l’extérieur pourront reprendre normalement dès lundi, en présence d’un entraîneur, avec des groupes de maximum 20 personnes et dans le respect des mesures sanitaires.

Concernant les contacts sociaux, actuellement limités à quatre personnes, rien n’est annoncé actuellement. Concernant les colocations, Sophie Wilmès confirme que le CNS a avant tout proposé une mesure qui s’adapte “à la majeure partie des situations, mais pas à toutes les situations”, et annonce que des adaptations pourront être menées selon la situation sanitaire, évaluée au jour le jour par le GEES.

Enfin, dès le 18 mai, les mariages et enterrements pourront accepter jusqu’à 30 personnes, tant qu’il y a un respect des mesures de distanciation sociale et sans autre réception après ces cérémonies.

Une prochaine phase le 8 juin

La prochaine phase du déconfinement ne sera pas possible avant le 8 juin, après une nouvelle analyse des mesures avec le GEES, notamment concernant les mesures à mettre en place pour le secteur de l’horeca. “Il n’y aura probablement pas de retour à la normale d’ici l’été, et nous allons continuons travailler à une stratégie dans les prochaines semaines”, rappelle Sophie Wilmès. Tous les événements culturels, sportifs et autres manifestations restent interdits jusqu’au 30 juin inclus, ajoute-t-elle encore.

La rédaction, avec Belga – Photo : Belga/Pool François Lenoir

 

Partager l'article

13 mai 2020 - 23h02
Modifié le 14 mai 2020 - 07h24