Confinement localisé, port du masque… : les bourgmestres ont plus de pouvoirs pour faire face au coronavirus

Pour endiguer l’épidémie de coronavirus, la Première ministre Sophie Wilmès (MR) a annoncé plusieurs mesures qui doivent être précisées au niveau local, accordant ainsi plus de pouvoirs aux bourgmestres, chargés de prendre des mesures spécifiques en cas de hausse du nombre de contaminations dans leur commune.

“Les bourgmestres agissent dans le cadre du Conseil National de Sécurité. Ils disposent ensuite d’espaces pour intervenir si l’épidémie s’emballe sur le territoire communal”, a ainsi confirmé Sophie Wilmès lors de la dernière conférence de presse du CNS, ce jeudi après-midi. Les bourgmestres vont ainsi devoir déterminer les rues à forte fréquentation où le port du masque doit être obligatoire, mais aussi les éventuels confinements à mener en cas de rebond de l’épidémie dans certaines communes voire certains quartiers.

Après le Conseil National de Sécurité, les 19 bourgmestres bruxellois, les représentants des zones de police et les membres du gouvernement bruxellois se sont réunis au Parlement bruxellois pour une réunion du CORES, le Conseil Régional de Sécurité, chargé de coordonner ces diverses décisions et d’évoquer les futurs scénarios qui pourraient toucher les communes de la Région-capitale. Afin d’éviter que chaque commune prenne des décisions différentes…

Les annonces du CORES sont attendues dans la soirée.

■ Reportage de Thomas Dufrane, Béatrice Broutout et Pierre Delmée.

Partager l'article

23 juillet 2020 - 18h50
Modifié le 24 juillet 2020 - 07h05