Brussels Airport : les passagers arrivés à Zaventem sont invités à se confiner pendant deux semaines

Brussels Airport Coronavirus - Illustration Belga Eric Lalmand

Tous les passagers qui atterrissent à Brussels Airport reçoivent l’injonction de se confiner à domicile pendant deux semaines, a indiqué mercredi l’aéroport via Twitter.

En vertu d’une décision des autorités, tous les passagers qui débarquent à Zaventem doivent recevoir un formulaire d’information reprenant diverses consignes. Parmi celles-ci figurent l’obligation de s’isoler pendant 14 jours à domicile. Travailler est donc exclu, à moins de pouvoir le faire à distance. La règle de confinement s’applique également aux proches qui seraient venus récupérer le passager à l’aéroport.

Brussels Airport a récemment intensifié ses efforts pour que les règles de sécurité soient mieux suivies sur son site. La ‘distanciation sociale’, notamment, n’était pas encore une évidence pour de nombreux voyageurs. La police fédérale a été mobilisée pour renforcer les contrôles.

Comme aux autres postes frontières, il est vérifié que les passagers qui se présentent effectuent bien un déplacement essentiel. Plusieurs voyageurs ont été remis dans un avion après leur atterrissage, assure la porte-parole de l’aéroport.

Pour l’instant, seul le personnel et les passagers sont admis dans les bâtiments de Brussels Airport.

Encore 25 compagnies aériennes actives

Environ quarante compagnies aériennes qui effectuaient jusqu’il y a peu des vols passagers de et vers Brussels Airport y ont suspendu au moins provisoirement leurs activités en raison de la pandémie de coronavirus. Il n’y en avait plus qu’environ 25 actives mercredi, selon un relevé communiqué par l’aéroport.

Ce nombre devrait toutefois encore baisser dans les jours à venir. Des compagnies comme Aer Lingus, Air Canada, ANA, Cathay Pacific, Emirates, SAS et United Airlines assureront en effet leurs derniers vols cette semaine avant d’également les suspendre, ont-elles déjà annoncé. Thai Airways International suivra le mouvement la semaine prochaine.

D’autres acteurs comme Aegean, Ryanair et Qatar Airways ont par contre confirmé qu’ils continueraient à voler de et vers Brussels Airport, tout comme Aeroflot, Alitalia, Finnair, Hainan Airlines, KLM, Lufthansa et Vueling, qui poursuivront leurs activités jusqu’à nouvel ordre.De nombreuses compagnies ont cependant réduit la fréquence de leurs vols. Depuis le début de cette semaine, environ 90% des liaisons passagers qui devaient normalement avoir lieu ont été annulées. Ce mercredi, seuls 20 vols au départ et 24 à l’arrivée étaient prévus à l’aéroport.

Brussels Airlines, le plus gros client de Brussels Airport, a complètement suspendu ses vols réguliers samedi dernier. L’entreprise continue à assurer des vols de rapatriement mais ceux-ci ne sont pas inclus dans la liste de l’aéroport. En raison du faible nombre de vols encore assurés, l’exploitant a décidé de faire passer tout le trafic aérien par la jetée B, qui est normalement utilisée pour les vols en dehors de la zone Schengen. Tous les passagers devront dès lors bientôt passer par le contrôle aux frontières, ce qui facilite le contrôle des mouvements non essentiels.

Les passagers en provenance d’Italie et d’Espagne, les pays d’Europe les plus gravement touchés par le coronavirus, sont déjà dirigés vers cette jetée B. Les voyageurs des autres vols dans la zone Schengen le seront dans les prochains jours.

Avec Belga – Photo : Belga/Eric Lalmand

Partager l'article

25 mars 2020 - 17h11