Sur BX1 TV Maintenant : "Le Tram – Parkings de dissuasion"

Stationnement : la Ville de Bruxelles se munit de deux scan-cars, qui circuleront dès septembre

Stationnement : la Ville de Bruxelles se munit de deux scan-cars, qui circuleront dès septembre - BX1

La Ville de Bruxelles a fait l’acquisition ce mercredi de deux scan-cars, voitures équipées de caméras qui repèrent les véhicules en défaut de stationnement. Elles seront en circulation à la rentrée prochaine. 

Ces voitures équipées de caméras circuleront dans les rues à partir de septembre prochain, pour “augmenter l’efficacité et la fréquence des contrôles du stationnement“, annonce la Ville dans un communiqué de presse. Elles peuvent contrôler jusqu’à 200 véhicules par heure, grâce à dix caméras offrant une vue à 360 degrés. Ne vous étonnez pas si vous voyez une scan-car circuler au mois de juin, il s’agira d’un véhicule provisoire pour paramétrer le système de scannage.

Comment cela fonctionne ?

La voiture scanne les plaques d’immatriculation des véhicules stationnés en rue. Les données sont ensuite envoyées à un serveur de la cellule de Stationnement, qui interroge diverses bases de données : celle des cartes de stationnement, dans laquelle se trouve la liste des bénéficiaires des cartes de stationnement, et celles qui contiennent les informations provenant directement des horodateurs.

Si la plaque d’immatriculation scannée n’est rattachée à aucune de ces bases de données, alors l’automobiliste propriétaire de la voiture est en infraction et recevra un PV.

Dans les zones bleues, la scan-car passera plusieurs fois par jour dans une même zone. Elle mémorisera la plaque d’immatriculation des véhicules ainsi que leurs coordonnées GPS, et photographiera la situation. Si les coordonnées GPS d’un véhicule restent les mêmes pendant plus de deux heures, l’automobiliste recevra une redevance. Ainsi, la “fraude au disque”, le fait de tourner son disque toutes les deux heures sans déplacer son véhicule, ne sera plus possible.

Les données des automobilistes protégées

Les données collectées par la scan-car seront cryptées. Personne ne pourra les capter et les enregistrer.

► Lire aussi : “Bientôt la fin des cartes riverains papiers en Région bruxelloise” 

 

Partager l'article

23 mai 2018 - 14h29
Modifié le 23 mai 2018 - 14h30