Privatisation du service de gardiennage au CHU Saint-Pierre : les travailleurs organisent un référendum

Le bras de fer entre le service de gardiennage et la direction du CHU St Pierre se poursuit. Les agents dénoncent la privatisation de leur service dans l’hôpital public.

Pour ou contre la privatisation du service de gardiennage à l’hôpital CHU Saint-Pierre ? Depuis ce mardi matin, un référendum est organisé dans le hall de l’établissement à l’initiative des travailleurs. Ceux-ci souhaitent avoir l’avis du personnel sur la question.

En effet, le choix de privatisation dans un hôpital public est remis en cause par bon nombre de personnes. Le syndicat CGSP espère grâce à ce vote préserver les emplois publics des agents de sécurité.

Nous avons une trentaine de personnes qui travaillent ici, souvent depuis très longtemps. Ils connaissent bien le personnel, ils connaissent bien les infrastructures et ils savent comment gérer nos patients difficiles”, explique Julien Versteegh, délégué syndical au CHU Saint-Pierre. “Ils ont une très grande expertise de gestion des conflits. Ce sont des agents qui sont professionnels, donc on ne comprend vraiment pas pourquoi on les privatiserait aujourd’hui, ce qui aura sans doute comme conséquence d’augmenter les problèmes d’agression dans l’hôpital”. 

Ce référendum est organisé trois semaines après une journée de grève qui n’aura pas eu l’impact escompté sur la direction. Cette dernière assure que l’externalisation de ce service est bien actée après deux années de concertation sociale. Elle juge également ce référendum illégitime.

À lire aussi | Des gardiens du CHU St-Pierre perturbent la remise d’un costume au Manneken-Pis

■ Reportage de Bernard Denuit, Camille Dequeker et Corinne De Beul

Partager l'article

14 juin 2022 - 17h17
Modifié le 14 juin 2022 - 17h38