Zone Midi : moins de policiers affectés à Anderlecht par rapport à Forest et Saint-Gilles

Selon le bourgmestre d’Anderlecht Eric Tomas (PS) et le chef de file du MR anderlechtois Gaëtan Van Goidsenhoven, la commune d’Anderlecht est bien moins desservie par la zone de police Midi que ses voisines, Forest et Saint-Gilles.

Dans le quotidien La DH, ce jeudi, Gaëtan Van Goidsenhoven (MR), dans l’opposition à Anderlecht, affirme que la commune est moins bien desservie par la police alors qu’elle rassemble près de la moitié de la population de la zone Midi. Trop peu de patrouilles, des services transférés à Forest et à Saint-Gilles plutôt qu’à Anderlecht : les problèmes semblent s’accumuler sur le territoire anderlechtois.

“Dans plusieurs quartiers, certains riverains ne font plus l’effort d’aller porter plainte. Les temps d’attente sont interminables. Il y a donc un problème au niveau des patrouilles d’intervention, or Anderlecht se doit de bénéficier de patrouilles rapidement mobilisables”, affirme Gaëtan Van Goidsenhoven, qui clame que ce problème est notamment dû à “un manque de leadership” du bourgmestre Éric Tomas.

Le maïeur socialiste confirme pour sa part qu’il y a un problème de répartition. “Quand on regarde les effectifs affectés aux trois communes, notre pourcentage est proportionnellement inférieur à celui de Forest et Saint-Gilles. J’ai fait part de ce déséquilibre au chef de corps. Ce déficit est connu depuis des années mais la situation s’est détériorée car le statut des policiers est tel qu’ils peuvent demander leur mutation sans être remplacés”, explique Éric Tomas. Le problème va donc revenir sur la table du conseil de police de la zone Midi dans les prochaines semaines.

Gr.I. – Photo : illustration Belga/Dirk Waem

Partager l'article

27 décembre 2018 - 17h40
Modifié le 27 décembre 2018 - 17h51