La Ville de Bruxelles et Saint-Gilles rendent des avis très critiques sur la station de métro Toots Thielemans

La Ville de Bruxelles et la commune de Saint-Gilles ont réclamé plusieurs mesures avant le lancement d’une éventuelle construction de la station de métro Toots Thielemans, prévue sous l’avenue de Stalingrad d’ici 2024, révèle ce vendredi Le Soir.

La station de métro Toots Thielemans, prévue sous l’avenue de Stalingrad et sur le parcours de la future ligne de métro 3, continue d’attiser les critiques. Outre les associations de riverains qui ont déposé 81 réclamations lors de la commission de concertation du 19 décembre dernier, les autorités locales ont également émis des doutes concernant le projet de la Stib.

Les avis des communes de Bruxelles et de Saint-Gilles, après la commission de concertation, sont très sévères. La Ville de Bruxelles propose une série de mesures pour modifier les plans de la Région, alors que Saint-Gilles demande de “revoir le projet”. La Région bruxelloise va-t-elle changer sa copie d’ici les premiers travaux, normalement prévus fin 2019?

La Ville de Bruxelles demande entre autres qu’une alternative soit étudiée, notamment pour maintenir en surface les lignes de tram 51 et 82 sur le boulevard du Midi, et ainsi éviter les travaux de construction de la nouvelle station de métro Lemonnier, à côté de la station de métro Toots Thielemans. Les autorités bruxelloises demandent également que la Stib s’engage à réaliser en prime la prolongation du tram 7 jusqu’à Albert, et à lancer une nouvelle ligne de tram jusqu’à Neder-Over-Heembeek (confirmée par la Région voici une semaine).

Voir aussi : Notre débat dans M, le mag de la rédac’ sur la ligne de métro 3 entre les commerçants, riverains et le CEO de la Stib, Brieuc de Meeûs

Un réaménagement complet du quartier

Tant la Ville que Saint-Gilles demandent également des alternatives de transports crédibles durant les trois d’interruption de la liaison Nord-Midi, lors du chantier. Les deux collèges rejettent également l’idée que les espaces publics soient reconstruits à l’identique et demandent à la Région une étude pour le réaménagement des avenues de Stalingrad, du boulevard Lemonnier ou encore de la Petite ceinture entre l’avenue Fonsny et le square de l’Aviation.

D’autres critiques concernent le chantier. La Ville de Bruxelles réclame une étude sur l’impact socio-économique pour chaque commerce et entreprise du quartier du chantier prévu sur cinq ans. 250 commerces, ainsi qu’une partie du marché du midi, seront touché par le chantier. les communes demandent également que 5% du montant des travaux soit consacré au dédommagement des commerçants, maraîchers et forains concernés par ce chantier.

Ces critiques ont été émises auprès de la commission de concertation, qui doit rendre son avis d’ici le 22 janvier prochain. La Région bruxelloise prendra ensuite une décision sur la demande de permis de la Stib.

Gr.I. – Photo : Stib

Partager l'article

28 décembre 2018 - 17h30
Modifié le 23 mars 2023 - 16h27