Vers un WhatsApp belge, pour gérer les communications de crise

L’outil devrait être opérationnel dans deux semaines.

Trop restrictifs et coûteux : voilà, globalement, la conclusion des autorités par rapport aux outils de communications de crise existant actuellement. Face à cela, le gouvernement a confié la création d’un outil de type WhatsApp, pour les situations de crise, à Frank Robben, homme-clé de l’architecture informatique des systèmes de soins de santé et du système de tracing, rapporte ce samedi La Libre Belgique.

On s’est en effet rendu compte que communiquer avec les citoyens via SMS ne pouvait se faire que dans un carcan de 140 caractères et que cela pouvait coûter cher auprès des opérateurs télécoms. Forcément, quand on a 19,6 milliards de transactions, d’échanges entre prestataires de soins sur tous les citoyens, cela peut vite coûter cher“, explique ainsi Frank Robben à nos confrères.

► Reportage | Dans les coulisses de l’opération BE-Alert : voici pourquoi vous avez reçu un SMS ce matin (07/04/2022)

Concrètement, cet outil devrait permettre aux organismes de sécurité sociale d’envoyer des messages aux citoyens, “en lien avec la santé, les risques d’inondations ou des crises comme l’Ukraine“, indique Frank Robben, qui précise que “l’idée est de capitaliser sur l’appli CovidSafe pour en créer une nouvelle“.

 

ArBr avec Belga – Photo : Belga (illustration)

Partager l'article

09 avril 2022 - 11h08
Modifié le 09 avril 2022 - 11h08