Un budget débloqué pour la jeunesse

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) a débloqué un budget supplémentaire de 4,27 millions d’euros pour renforcer les services de prévention, d’aide et de protection de la jeunesse, lourdement impactée par les mesures sanitaires, a annoncé mardi la ministre Valérie Glatigny.

Dégradation de la santé mentale des jeunes, risques accrus d’actes violents, décrochage scolaire et social, etc.: les acteurs de première ligne sont confrontés à une amplification de certains phénomènes en raison de la pandémie de Covid-19 et des mesures sanitaires, souligne la ministre dans un communiqué.
Ces situations risquent d’amplifier le nombre de jeunes en situation de rupture sociale, familiale ou basculant dans la délinquance, selon Mme Glatigny (MR).

En outre, les services d’aide à la jeunesse sont confrontés à la difficulté grandissante pour les jeunes de se déplacer dans les familles du fait des mesures sanitaires, ou à l’augmentation de la charge de travail, expose la ministre.

Le budget renforcé ?

Le budget de plus de 4 millions d’euros doit aider à renforcer les mesures de prévention afin de soulager quelque peu les services d’aide à la jeunesse.

Les services d’hébergement et de placement familial ainsi que les services d’accompagnement en famille seront également renforcés, tant pour faciliter la réintégration du jeune dans sa famille d’origine que pour accompagner au mieux sa famille d’accueil.

Les moyens dégagés permettront également aux services d’accrochage scolaire, aux conseils de prévention (via des appels à projets) et aux services d’action en milieu ouvert d’intensifier leur travail afin de continuer à offrir aux jeunes un espace de socialisation propice à la reprise de la scolarité

Belga

Partager l'article

02 février 2021 - 08h26
Modifié le 02 février 2021 - 08h26