Tensions autour du décret paysage : “Ce n’est pas parce qu’il y a une pression pré-électorale qu’il faut tout modifier”

Gaëtan Van Goidsenhoven, député bruxellois (MR), était invité dans Bonjour Bruxelles.

Mardi, le débat sur le décret paysage a été reporté. Plus tard dans la journée, les votes en commissions ont été perturbés suite à un boycott des députés MR. “Aujourd’hui, il faut faire en sorte de garder la tête froide et avancer“, estime Gaëtan Van Goidsenhoven, député bruxellois (MR). “Il y a effectivement eu un peu de tensions“, mais “le MR veut avancer dans les projets“.

VOIR AUSSI | Décret Paysage : le débat parlementaire reporté à l’initiative du PS et d’Ecolo

Si une majorité alternative se forme pour le décret paysage, “je crois qu’il y aura une crise majeure“. Pour Gaëtan Van Goidsenhoven, il faut maintenir le décret. “Les craintes exprimées par la FEF sont hors de propos.” Il poursuit : “Ce n’est pas parce qu’il y a une pression pré-électorale qu’il faut tout modifier“.

VOIR AUSSI | Les votes en commissions du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles perturbés par le boycott des députés MR

Cette discorde marque-t-elle la fin de la majorité PS-Ecolo-MR ? “C’est prématuré“, estime le député. “Pendant cinq ans, ce gouvernement a bien fonctionné.” Il poursuit : “Il ne faut pas résumer le gouvernement à un moment de tensions“.

Code du bien-être animal

Si le code du bien-être animal arrive au Parlement, “évidemment qu’on le votera“, estime le député MR. Selon lui, il s’agit d’un “outil indispensable“. “Un certain nombre de mesures annoncées vont dans le bon sens.”

C’est terriblement décevant de s’arrêter là“, poursuit-il.

VOIR AUSSI : Journal de Campagne : le code du bien-être animal et l’épineux dossier de l’abattage avec étourdissement

Si le code arrive, le MR déposera-t-il un amendement lié à l’étourdissement avant l’abattage ? “S’il y a un amendement, on le votera. Mais qui pourrait le déposer ? C’est trop tôt pour le dire.

Bruxelles-Capitale ne peut pas être la seule région du pays à ne pas avoir de code du bien-être animal.

Repas halal au Samusocial

Selon nos confrères de La Capitale, des repas 100 % halal seront proposés dans les centres d’hébergement du Samusocial. Georges-Louis Bouchez trouve cela scandaleux. “Je ne comprends pas pourquoi on ne maintient pas la possibilité de choisir“, estime Gaëtan Van Goidsenhoven. “Le vivre ensemble, c’est respecter une forme d’altérité.”

◼︎ Gaëtan Van Goidsenhoven, député bruxellois (MR), au micro de Fabrice Grosfilley

Partager l'article

03 avril 2024 - 08h31
Modifié le 03 avril 2024 - 09h54