Sommet de l’Otan : “Biden tranche avec Trump, mais il y a aussi une continuité”

Invité ce jeudi midi dans le 12h30, le professeur d’Histoire de l’ULB et spécialiste des Etats-Unis est revenu sur le sommet de l’Otan qui est en cours à Bruxelles en cette fin de semaine. “La volonté est de montrer que partenaires de l’Alliance Atlantique font un bloc très uni“, explique-t-il. “Il y a aussi la question des sanctions et d’un éventuel rénforcement. Mais je ne pense pas qu’on ira vers un embargo énergétique qui pourrait être plus préjudiciable pour les Européens que pour la Russie.” Il estime que le président américain sera aussi attentif à l’application des sanctions annoncées.

Selon l’historien, les débats vont aussi s’articuler autour de la Chine : “Elle a une position attentiste. Il n’est pas improbable qu’elle tente de jouer un jeu entre les deux blocs“.

La posture de Joe Biden tranche-t-elle par ailleurs avec son prédécesseur Donald Trump ? “Oui clairement, mais il faut reconnaître qu’il y a aussi des lignes de continuité. L’axe indo-pacifique est l’axe qui intéresse en priorité les Etats-Unis, même si la crise actuelle rappelle le président américain à ses liens avec l’Europe“.

Quoi qu’il en soit, Serge Jaumain estime que la guerre ne se résoudra qu’avec la diplomatie.

■ T.D., interview de Jim Moskovics et Murielle Berk

Partager l'article

24 mars 2022 - 13h25
Modifié le 24 mars 2022 - 13h26