Rudi Vervoort sur l’insécurité à la gare du Midi: “Ça fait 3 ans qu’on a alerté le fédéral”

Ce vendredi matin, le Ministre-président du gouvernement bruxellois était l’invité de Fabrice Grosfilley dans Bonjour Bruxelles. Rudi Vervoort s’est exprimé sur l’insécurité dans la capitale.

Au lendemain d’une deuxième action de police à la gare du Midi, censée contrer l’insécurité grandissante, Rudi Vervoort a déclaré que “dans le moyen et le long terme, ce n’est pas la solution“.

Selon lui, il s’agit, d’une part de “prendre en charge ceux qui sont en grande précarité” et d’autre part “tous ceux qui sont demandeurs d’asile“, a-t-il répondu à Fabrice Grosfilley.

Y a-t-il un problème structurel de sécurité en Région bruxelloise ? “On a un problème que vous allez retrouver dans l’ensemble de la chaîne de sécurité. Ça fait près de deux ans qu’on a plus de procureur du roi à Bruxelles. C’est le plus gros parquet du pays et on n’arrive pas à sortir d’un imbroglio juridique“, déplore Rudi Vervoort. Selon lui, le manque d’effectif fait que certaines tâches ne peuvent pas être remplies.

Le Ministre-président pointe du doigt le sous-investissement du fédéral, notamment en matière de justice : “Ça fait maintenant 3 ans qu’on a alerté le gouvernement fédéral sur cette situation“.

Dans les colonnes de la Dernière Heure ce matin, il regrettait que, depuis la mort du policier Thomas Montjoie, “le fédéral a fait toute une série de promesses, rien n’a été respecté”. Il précise à Fabrice Grosfilley, que ce qui manque, c’est “principalement des moyens supplémentaires” notamment “à l’intérieur de la gare“.

► Notre dossier sur l’insécurité à la gare du Midi

■ Interview de Rudi Vervoort, Ministre-président du gouvernement bruxellois, réalisée par Fabrice Grosfilley dans Bonjour Bruxelles