Prison de Saint-Gilles : la grève a pris fin mardi soir

Prisons

La grève de 24 heures qui avait débuté lundi en fin de journée à la prison de Saint-Gilles a pris fin mardi soir, a indiqué l’administration pénitentiaire mercredi matin.

Selon le syndicat chrétien, le mouvement était bien suivi. Syndicats et direction devraient se retrouver autour de la table dans les 10 prochains jours.

Le personnel avait arrêté le travail lundi à la suite d’une agression grave d’un détenu sur un membre du personnel.

>> Prison de Saint-Gilles : le personnel en grève pour 24 heures après une agression

Les gardiens avaient dans un premier temps opté pour un service minimum, immédiatement après les faits, avant d’entamer une grève de 24 heures en soirée. Helmut Vanhoorne, de l’ACV/CSC, rappelle que la prison compte en ce moment 870 détenus contre 720 lors du premier confinement.

De plus, huit personnes se trouvent actuellement en cellule de punition après des cas d’agression. Ce n’est plus gérable“, commente Helmut Vanhoorne.

L’administration avait dit comprendre l’émotion qui s’empare du personnel lorsqu’un collègue est blessé dans l’exercice de sa fonction, mais regrette tout de même que “près de 880 prisonniers soient laissés à leur sort sans aucune concertation et sans que les règles du dialogue social et de grève n’aient été respectées“.

Belga 

Partager l'article

28 avril 2021 - 09h56
Modifié le 28 avril 2021 - 09h56