Le secteur culturel demande des règles de reprise claires dans une lettre adressée aux ministres

Les associations et les fédérations de la culture souhaitent une reprise à 100% de capacité et sans aucune restriction pour les représentations et les activités culturelles.

À l’approche de la rentrée scolaire, le prochain comité de concertation s’annonce décisif pour le monde de la culture. Dans une lettre adressée aux ministres ce 18 août, le secteur demande la reprise d’une vie culturelle et évènementielle “normale” au regard “du taux élevé de vaccination dans la population belge et de l’efficacité des vaccins d’une part, et de la sécurité des lieux culturels démontrés par des études et événements tests d’autre part“, peut-on lire dans la lettre. Il demande que les lieux culturels puissent être remplis à 100% de leur capacité et sans aucune restriction.

À lire aussi | Le Festival Théâtres Nomades débute ce 19 août au Bois de la Cambre

Les signataires ajoutent : “En tout état de cause, il devrait être fait usage du Covid Safety Ticket en dernier recours, pour garantir une jauge plus élevée ( quelle qu’elle soit). Dans tous les cas, ce CST doit rester optionnel et limité dans le temps“, car il est trop coûteux, en particulier “pour l’accueil en petites jauges de publics passifs“.

Trois points à confirmer ou réévaluer

Sur base du plan “Events” proposé par le commissariat corona au Premier Ministre pour définir les conditions de reprise de l’événementiel et de la culture en cette rentrée de septembre 2021, les signataires de la lettre souhaitent de confirmer ou de réévaluer trois points, alors qu’ils espèrent également que les 12-18 ans soient toujours exemptés sur Covid Safe Ticket :

  • Rendre le port du masque obligatoire pour les publics passifs en lieu et place du Covid Safe Ticket.
  • Faire la distinction entre publics passifs et actifs avec un recours possible mais non obligatoire au Covid Safe Ticket pour maintenir la jauge à 100% même en cas de situation sérieuse.
  • Clarifier les normes équivalentes au seuil de 900 ou 1200 PPM en cas d’utilisation de système de filtration/désinfection.

À lire aussi | Fédération Wallonie-Bruxelles : le PS, le MR et Ecolo auraient une entente secrète pour prendre les rênes de la culture

Les signataires expliquent également qu’ils ont un temps de travail réduit de 2h maximum par représentation, et que d’autres secteurs “ne sont pas soumis à des obligations aussi contraignantes“.

Y. Mo. – Photo : Image d’illustration/Belga Image

Partager l'article

19 août 2021 - 11h51
Modifié le 19 août 2021 - 12h38