La condamnation du gestionnaire du site RichMeetBeautiful confirmée en appel

En septembre 2017, une remorque publicitaire avait circulé autour de l’Université Libre de Bruxelles mentionnant: “un prêt étudiant? Sortez avec un Sugar daddy”.

La cour d’appel de Bruxelles a confirmé, mercredi, le jugement qui avait été prononcé en première instance concernant le gestionnaire du site de rencontres RichMeetBeautiful. La société éditrice du site a écopé d’une amende de 240.000 euros et le patron de celle-ci d’une peine de six mois de prison avec sursis et d’une amende de 20.000 euros, pour incitation à la prostitution et diffusion d’une publicité incitant à la prostitution.

La cour d’appel de Bruxelles a confirmé l’acquittement de la société Digisec Media Limited et de son patron, un homme d’affaires norvégien, pour incitation à la débauche et pour sexisme dans l’espace public, et a confirmé leur culpabilité pour incitation à la prostitution et diffusion d’une publicité incitant à la prostitution.

La cour a par contre réformé le jugement sur le plan des dommages et intérêts accordés à l’ULB. Ceux-ci sont réduits à un euro symbolique, contre une somme de 5.000 euros en première instance.

Une remorque publicitaire en septembre 2017

En septembre 2017, une remorque publicitaire avait circulé autour de l’Université Libre de Bruxelles mentionnant: “un prêt étudiant? Sortez avec un Sugar daddy”, invitant ainsi des étudiantes en difficultés financières à fréquenter, contre rémunération, des hommes plus âgés et nantis, via le site RichMeetBeautiful.

Le jury d’éthique publicitaire avait à l’époque jugé cette publicité contraire à la dignité humaine, à la suite de plusieurs plaintes déposées par certains bourgmestres et échevins bruxellois qui, par ailleurs, avaient interdit l’affichage de celle-ci dans l’espace public de leur commune. Également, le site web avait été fermé par les autorités belges.

Le patron du site s’était défendu d’avoir incité à la prostitution, se présentant comme le “bouc-émissaire idéal” face au phénomène de la prostitution estudiantine.

Belga

Partager l'article

28 avril 2021 - 15h51
Modifié le 28 avril 2021 - 15h51