Hausse significative des agressions à l’encontre des membres du personnel du SIAMU

Ambulances Pompiers de Bruxelles SIAMU - Belga Nicolas Maeterlinck

Les agressions à l’encontre des membres du personnel du SIAMU (Service d’Incendie et d’Aide Médicale Urgente) ont connu une hausse significative au début de l’année en cours, ressort-il d’une réponse de la secrétaire d’État bruxelloise en charge du SIAMU, Ans Persoons (Vooruit), à une question du député MR David Weytsman.

Selon celui qui est aussi chef du groupe MR à la Ville de Bruxelles, 61 faits ont été recensés pour janvier et février contre 111 pour toute l’année 2023. D’après la réponse de la secrétaire d’État, citée par l’élu libéral, 139 agressions ont été recensées en 2021; 112 en 2022; et 111 en 2023. “Il y a eu 61 faits d’agression en deux mois. C’est très préoccupant, car c’est déjà plus de la moitié des années complètes antérieures. C’est vraiment à l’image de ce qui est en train de se jouer dans notre société de plus en plus violente et clivante. Et c’est un chiffre sous-estimé, car la ministre elle-même explique que ces chiffres ne sont probablement pas complets, les agressions verbales, en particulier, n’étant pas souvent signalées”, a commenté David Weytsman via l’agence Belga.

Les communes les plus touchées par ces agressions sont situées dans la première couronne, mais on peut aussi mentionner Evere et Woluwe. La secrétaire d’État précise que la sensibilisation se fait en permanence par le biais des notes de service, de l’intranet, des adjudants lors de l’appel du matin et par des écrans d’information dynamiques dans les casernes. Plusieurs nouvelles personnes de confiance ont également été nommées, ce qui a été communiqué au personnel.

Afin d’essayer d’enrayer le phénomène, plusieurs formations sont proposées au personnel du SIAMU: communication non-violente, First Responder Anti-Agression Training, gestion de l’agressivité… David Weytsman juge que la sensibilisation ne suffit pas. Il se dit favorable à une tolérance zéro face à de tels comportements.