Deuil national : des sirènes hurlantes, puis une minute de silence en hommage aux victimes des inondations

En cette journée de deuil national.

À midi pile, ce sont toutes les sirènes des véhicules des Pompiers de Bruxelles qui ont retenti, comme un cri déchirant en hommage aux victimes des inondations meurtrières qui ont touché plusieurs régions du pays. “Même si c’est un métier, on ne s’habitue pas à la catastrophe“, a commenté Walter Derieuw, le porte-parole des pompiers de Bruxelles.

L’ensemble du personnel a ensuite observé une minute de silence“, précise-t-il également.

De même, tous les drapeaux dans les casernes bruxelloises avaient été mis en berne.

Pour rappel, plusieurs équipes des pompiers de Bruxelles sont encore sur le terrain dans les régions sinistrées, “et continueront à venir en aide aux zones les plus touchées aussi longtemps que cela sera nécessaire“.

La minute de silence respectée à Bruxelles

À 12h01, une minute de silence a été respectée en de nombreux lieux bruxellois. On a par exemple vu les bourgmestres et le personnel communal de plusieurs communes bruxelloises descendre devant les maisons communales pour rendre hommage aux victimes de la catastrophe.

Les différentes zones de police ont aussi observé une minute de silence devant les commissariats, notamment celui proche de la Grand Place.

Ce fut également le cas devant le Parlement fédéral, où les députés se sont réunis sur les marches du Palais de la Nation, ou encore dans plusieurs hôpitaux comme l’UZ Brussel et le CHU Brugmann.

 

■ Reportage d’Aurélie VanweldeCyprien Houdmont et Yannick Vangansbeek, avec Pierre Delmée

Partager l'article

20 juillet 2021 - 18h34
Modifié le 20 juillet 2021 - 19h01