Des fonctionnaires brisent le silence sur des faits de harcèlement au sein de l’administration bruxelloise

Plusieurs questions étaient posées cet après-midi au Parlement bruxellois à ce propos.

Ann-Véronique Mortier a travaillé 15 ans au service de la région pour faire rayonner les entreprises bruxelloises à l’étranger. Elle était en poste à Istanbul lorsqu’elle a appris son renvoi. Depuis 2 ans, elle est en procédure contre Hub.brussels pour licenciement abusif. L’administration l’accuse de fraude au budget, elle dénonce les pressions psychologiques d’un de ses supérieurs. Des pressions et menaces qui ont aussi conduit plusieurs employés à porter plainte en 2018 contre ce qui s’appelait alors Bruxelles Invest & Export.

Du côté de Hub.brussels, on précise que des solutions existent pour accompagner les employés qui se sentent menacés au travail, mais on ne se prononce pas sur le fait de savoir si une enquête interne pour harcèlement moral a été ouverte.

Le problème de harcèlement au sein de l’administration bruxelloise semble même être un problème plus global. Plusieurs témoignages dénoncent des faits de harcèlement sexuel au sein des administrations du service public régional.  Ceux-ci ont été relayés en séance plénière au Parlement bruxellois cet après-midi.

À lire aussi | #balancetonbar : 610.000 euros débloqués pour lutter contre le harcèlement sexuel

■ Reportage de Marine Guiet, Charles Carpreau et Théo Mazuy

Partager l'article

18 février 2022 - 19h22
Modifié le 21 février 2022 - 13h19