Sur BX1 TV Maintenant : "Le Tram – Parkings de dissuasion"

Commissaire général : le conseil fédéral de la police donne un avis positif sur la candidature de De Mesmaeker

Commissaire général : le conseil fédéral de la police donne un avis positif sur la candidature de De Mesmaeker - BX1

Marc De Mesmaeker, un des sept candidats au poste de commissaire général de la police fédérale, a reçu un avis positif de la part du Conseil fédéral de la police pour prendre la succession de Catherine De Bolle.

Selon nos informations, le Conseil fédéral de la police a rendu un avis positif sur la candidature de Marc De Mesmaeker comme futur commissaire général de la police fédérale. L’homme était déjà cité comme le favori à la succession de Catherine De Bolle parmi sept candidats.

Ces sept candidats ont pour rappel été entendus début avril par un jury de cinq personnes chargé d’effectuer un classement de ces candidats. Marc De Mesmaeker avait pris la première place de ce classement. L’homme doit toutefois recevoir l’aval du Conseil fédéral de la police, ce qui est chose faite, et du Collège des procureurs généraux, avant que les ministres de l’Intérieur et de la Justice proposent au roi la candidature du futur commissaire, pour un mandat renouvelable de cinq ans.

Une décision pour la mi-juin ?

Cette décision intervient suite au départ de Catherine De Bolle pour l’agence européenne de coopération policière, Europol. Le conseil des ministres doit normalement examiner le dossier du principal candidat début juin avec une possible entrée en fonction dès le 15 juin. En attendant, c’est le directeur général de la police judiciaire fédérale, le francophone Claude Fontaine, qui gère ad interim le poste de commissaire général.

Marc De Mesmaeker, 56 ans et principal favori à ce poste, a commencé sa carrière au sein de la gendarmerie avant de travailler en tant qu’avocat sur la réforme des polices après l’affaire Dutroux. Ancien conseiller au cabinet de Patrick Dewaele (Open VLD) lorsque ce dernier était ministre de l’Intérieur, Marc De Mesmaeker dirige depuis 2015 le secrétariat administratif et technique (SAT) de l’Intérieur, un organe chargé de faire la liaison entre les services de police et le cabinet du ministère de l’Intérieur.

Gr.I. – Photo : Belga/Herwig Vergult

Partager l'article

15 mai 2018 - 15h05
Modifié le 15 mai 2018 - 15h05