Audi Brussels: les commissions Économie et Affaires sociales de la Chambre constituées en urgence

En réponse à une motion du PTB, la Chambre a décidé mercredi en séance plénière, et à l’unanimité, de constituer en urgence les commissions de l’Économie et des Affaires sociales. L’objectif est de réunir ces deux commissions de façon conjointe dans les prochains jours afin de discuter de l’intention du constructeur automobile Audi de procéder à une restructuration de son usine de Forest. La fédération Agoria s’est par ailleurs engagé à prendre ses responsabilités pour assurer un avenir aux travailleurs.

Audi a annoncé mardi qu’elle envisageait d’arrêter plus tôt la production du Q8 e-tron, le seul modèle fabriqué sur le site de Forest. L’usine emploie quelque 3.000 travailleurs permanents.

■ Reportage Marine Guiet et Béatrice Broutout

 

Chaque groupe parlementaire a présenté ses représentants dans les commissions concernées.

Les membres effectifs de la commission de l’Économie sont Michael Freilich, Charlotte Verkeyn et Anneleen Van Bossuyt pour la N-VA, Reccino Van Lommel et Dieter Keuten pour le Vlaams Belang, Valérie Glatigny et Georges-Louis Bouchez pour le MR, Patrick Prévot et Sophie Thémont pour le PS, Robert D’Amico et Annick Van den Bosch pour le PTB, Jean-Luc Crucke et Pierre Kompany pour Les Engagés, Jeroen Soete pour Vooruit, Leentje Grillaert pour le CD&V, Meyrem Almaci pour Ecolo-Groen et Steven Coenegrachts pour l’Open Vld.

Les membres effectifs de la commission des Affaires sociales sont Axel Ronse, Wouter Raskin et Frieda Gijbels pour la N-VA, Ellen Samyn et Kurt Moon pour le Vlaams Belang, Denis Ducarme et Florence Reuter pour le MR, Marie Meunier et Ridouane Chahid pour le PS, Nadia Moscufo et Robin Tonniau pour le PTB, Isabelle Hansez et Elisabeth Degryse pour Les Engagés, Anja Vanrobaeys pour Vooruit, Nathalie Muylle pour le CD&V, Sarah Schlitz pour Ecolo-Groen et Vincent Van Quickenborne pour l’Open Vld.

Lire aussi | Audi envisage 1.510 licenciements en 2024 et 1.110 en 2025, selon le syndicat ACLVB

 

Agoria s’engage à prendre ses responsabilités pour assurer un avenir aux travailleurs

“Agoria s’engage à prendre ses responsabilités pour assurer un avenir aux travailleurs d’Audi Brussels”, a réagi mercredi la fédération des entreprises technologiques après l’annonce mardi soir d’une restructuration sur le site Audi à Forest.

“Il s’agit d’un véritable coup de massue pour tous les travailleurs d’Audi Brussels. Nous partageons le choc et l’incertitude auxquels ils sont confrontés et tenons à les assurer que nous mettrons tout en œuvre pour les soutenir et les accompagner dans les mois à venir”, a affirmé Bart Steukers, CEO d’Agoria dans un communiqué de presse. “Cette annonce constitue un signal fort et clair à nos dirigeants quant à la nécessité de renforcer durablement notre industrie en Belgique.”

Selon Agoria, l’usine de Forest “ne se distingue pas seulement par sa main-d’œuvre qualifiée” mais est également “la première usine neutre en carbone au monde” et abrite “la première ligne d’assemblage de batteries du groupe”. “Ces accomplissements témoignent de l’importance stratégique de ce site pour l’industrie technologique belge”, a ajouté Bart Steukers La fédération s’engage par ailleurs “à prendre ses responsabilités pour assurer un avenir aux travailleurs d’Audi Brussels et s’assurer que demeure une activité industrielle dans la région de Bruxelles-Capitale”. La FGTB a également réagi à l’annonce de restructuration en affirmant que cette “mort annoncée d’une usine emblématique pour la région bruxelloise” n’était pas une fatalité et que le syndicat continuerait à “se battre pour préserver un avenir industriel à ce site historique de la classe ouvrière”.

Audi a connu une chute de 8% des ventes de son modèle construit à Forest

Le constructeur automobile allemand Audi a vendu 17.900 unités de son modèle électrique Q8 e-tron, assemblée dans l’usine bruxelloise de Forest, au cours des six premiers mois dans le monde entier. Cela représente une baisse de 8,2% par rapport au premier semestre de l’année passée, ressort-il des résultats publiés mercredi par le groupe mère Volkswagen.

Selon les chiffres de ventes publiés par Volkswagen, 17.900 Q8 e-tron ont été écoulés entre janvier et juin 2024. Il s’en était vendu 19.500 au cours de la même période l’an passé. Globalement, Audi a néanmoins connu une hausse de 1,3% de ses ventes de véhicules électriques au cours du premier semestre. Le Q4 e-tron reste le modèle électrique le plus populaire avec 52.000 unités écoulées.

Dans son ensemble, le groupe VW, qui comprend également des marques comme Volkswagen, Skoda, Seat/Cupra et Porsche, a vu ses ventes baisser de 0,6% au cours des six premiers mois de l’année pour atteindre 4,35 millions de voitures (dont 833.000 Audi). Le recul a été plus marqué lors du deuxième trimestre (avril à juin) avec 3,8% de ventes en moins. La chute des ventes sur le marché asiatique explique en grande partie cette régression. Le nombre de véhicules électriques écoulés à, lui, chuté de 1,4%.

Chez BMW, autre constructeur allemand qui comprend aussi Mini et Rolls-Royce, plus de 1,2 million de véhicules ont été vendus à travers le monde entre janvier et juin 2024. Cela représente une très légère diminution (-0,1%) par rapport à la même période en 2023. Les ventes de véhicules électriques ont en revanche augmenté d’un quart. Mercedes-Benz a écoulé près de 1,2 million de voitures et de camionnettes au cours du premier semestre de l’année, soit 6% de moins qu’un an plus tôt. Les ventes de modèles électriques se sont écroulées de 16%.

Partager l'article

10 juillet 2024 - 17h28
Modifié le 11 juillet 2024 - 11h22