Audi Brussels : le PTB demande une réunion de crise du gouvernement et la convocation du Parlement

Le parti d’extrême gauche appelle également à développer en urgence un plan européen pour la production et la transition vers les véhicules électriques.

Le gouvernement fédéral doit organiser une réunion de crise avec les syndicats et le Parlement doit être convoqué en urgence après l’annonce de l’arrêt anticipé de la production du modèle Q8 à l’usine Audi de Forest, plaide mercredi le PTB.

C’est une décision inacceptable. Les travailleurs et travailleuses d’Audi Brussels ont été des pionniers dans la construction de véhicules électriques pour le groupe. Ils possèdent une expertise précieuse. L’usine est à la pointe de la technologie. Elle doit avoir un avenir garanti, et le politique doit mettre tout son poids dans la balance“, estime son président, Raoul Hedebouw.

Lire aussi | Audi annonce vouloir restructurer son site de Bruxelles, vers un bain de sang social chez les fournisseurs ?

Des mesures doivent être prises pour contraindre le groupe à maintenir une activité de construction de véhicules électriques sur le site. Les organisations syndicales doivent être impliquées, contrairement à la task-force qui avait été mise sur pied et dont ils étaient jusqu’ici exclus“, ajoute-t-il.

Le parti d’extrême gauche appelle enfin à développer en urgence un plan européen pour la production et la transition vers les véhicules électriques. “Un tel processus ne doit pas être laissé entre les mains du marché“, défend le PTB.

Belga, image Belga

Partager l'article

10 juillet 2024 - 10h31
Modifié le 10 juillet 2024 - 13h24