48 pilotes basés en Belgique attaquent Ryanair en justice

Les pilotes demandent le rétablissement de leur salaire, diminué de 20% depuis le Covid.

Quarante-huit pilotes de Ryanair basés en Belgique ont cité la compagnie aérienne irlandaise à bas coûts devant le tribunal du travail de Charleroi, indique mardi le syndicat chrétien CSC, qui les aidera dans cette démarche. Ils demandent le rétablissement de leur salaire, qui a baissé de 20% depuis qu’a éclaté la crise sanitaire du coronavirus.

Le contexte du Covid-19 avait imposé des économies importantes à un secteur qui avait littéralement été cloué au sol, avait justifié Ryanair au moment de demander cette diminution salariale. L’objectif de l’opération était de bénéficier d’une meilleure position concurrentielle au moment de la reprise post-Covid et d’augmenter encore les parts de marché de la compagnie.  Sauf que cette diminution salariale a été obtenue par Ryanair sous la contrainte“, insiste Didier Lebbe, secrétaire permanent de la CNE. “L’entreprise avait en effet menacé de licencier 66 pilotes si les salaires n’étaient pas réduits”, rappelle-t-il. “Cette diminution salariale n’a donc pas été faite avec la sérénité qu’il faut”. 

Plus de dialogue avec les pilotes

Les pilotes et la CSC contestent donc non seulement la légalité de la convention signée à l’époque, mais ils estiment aussi que la situation a bien changé depuis. En effet, Ryanair a opéré cette année 115% du nombre de vols assurés avant la crise sanitaire, développe Didier Lebbe. À ses yeux, les coupes dans les salaires n’ont pas servi à maintenir l’emploi. La diminution avait plutôt pour objectif d’éliminer encore un peu plus la concurrence, en détériorant les conditions de travail.

À noter, enfin, qu’après les différentes grèves ayant touché la compagnie en Belgique au début de l’été, des négociations sont en cours pour le moment entre Ryanair et les représentants du personnel de cabine. Il n’y a par contre plus de dialogue avec les pilotes.

Avec Belga – Photo : Belga

Partager l'article

30 août 2022 - 16h07
Modifié le 30 août 2022 - 17h04