Une information judiciaire ouverte pour frais scolaires excessifs dans une école de Laeken

L’achat, à prix élevé, de shorts et de t-shirts imposé aux parents pour les élèves a posé question.

Une information judiciaire a été ouverte dans le cadre d’un dossier de frais scolaires excessifs au sein de l’école primaire des Magnolias à Laeken, qui dépend de la Ville de Bruxelles, a indiqué vendredi après-midi le parquet de Bruxelles, confirmant ainsi une information de la RTBF. Le parquet tient à rappeler que l’ensemble des parties concernées par cette affaire bénéficient de la présomption d’innocence.

L’achat de shorts et de t-shirts en question

Une enquête de la Fédération Wallonie-Bruxelles avait déjà été ouverte en juin 2019 concernant les frais scolaires demandés à l’école des Magnolias, selon la RTBF. Deux vérificateurs comptables s’étaient rendus sur place afin de contrôler les comptes de l’établissement. L’achat, à prix élevé, de shorts et de t-shirts imposé aux parents pour les élèves a posé question. Une enseignante de l’école a alerté la Fédération Wallonie-Bruxelles, puis les autorités judiciaires.

La direction de l’école a changé entretemps

Concernant […] l’enquête menée par l’inspection pédagogique, la première analyse, sous réserve d’examens, dit ceci: ‘pas de souci pour les frais généraux à l’école des Magnolias sauf en ce qui concerne les équipements de gymnastique pour lesquels des montants trop importants ont été demandés’. Mais il est à préciser que les sommes excédentaires ont été réinvesties dans l’école, dans de l’achat de matériel au profit des élèves et des enseignants“, a déclaré à la RTBF Charles Huygens, directeur général du Département Instruction publique de la Ville de Bruxelles. “Nous attendons le rapport définitif mais à ce stade, il n’y a pas eu de détournements d’argent. Évidemment, à l’avenir, cela ne sera plus autorisé compte tenu du décret sur la gratuité scolaire.

Charles Huygens a précisé que la direction de l’école avait entretemps changé. La RTBF rapporte aussi que l’enseignante qui a dénoncé des frais scolaires excessifs est en voie d’être licenciée.

Belga, image Google Street View

Partager l'article

07 février 2020 - 17h23