Une charte de la vie nocturne dans le quartier Saint-Jacques

Le quartier Saint-Jacques à Bruxelles, lieu de rendez-vous de la communauté LGBTQI+, se dote d’une “charte de la vie nocturne”, établie en collaboration avec la Région bruxelloise. Les commerçants et habitants du quartier étaient demandeurs d’une telle initiative pour lutter contre la discrimination, la consommation excessive d’alcool, la violence et les nuisances sonores. La signature de cette charte n’est pas obligatoire.

Sur les 30 commerçants du quartier Saint-Jacques qui se sont vu proposer de s’y joindre, environ la moitié d’entre eux ont manifesté leur intention de la signer.

“Une signature symbolise un engagement supplémentaire, et on s’y conforme de manière plus rigoureuse. Je pense aussi que cette charte améliorera les relations avec les résidents”, déclare Julien Vandersmissen, qui tient le bar “Le Belgica”.

Cet engagement à lutter contre la consommation excessive d’alcool, le tapage nocturne et toute forme de discrimination à l’encontre de la communauté homosexuelle sera appuyé d’un autocollant apposé aux fenêtres des signataires.

La charte reprend également des conseils pratiques. Une plateforme a été crée en collaboration entre la commune, les services de prévention et la police afin de trouver plus rapidement des solutions aux problèmes et éviter ainsi la répression.

“L’objectif est d’étendre cette charte à d’autres quartiers et communes, car la vie nocturne s’étend au-delà de la ville de Bruxelles”, commente la secrétaire d’Etat Bianca Debaets.

Belga – Photo: Google Street View

Partager l'article

20 mai 2019 - 13h26