Une liste noire pour les élèves à la Ville de Bruxelles

Un jeune de 13 ans n’a pas pu s’inscrire en secondaire à l’Institut Bischoffsheim car il était sur liste noire, annonce la RTBF. 

Il était inscrit à Robert Catteau mais souhaitait suivre ses cours à l’Institut Bischoffsheim. Seulement, lorsque l’inscription doit avoir lieu, le jeune de 13 ans, sa mère et l’éducateur ont vu une liste noire des élèves à ne pas accepter. Une liste noire qui passe de direction en direction. C’est le délégué général aux droits de l’Enfant qui a alerté.

Pour l’échevine de l’Enseignement de la Ville de Bruxelles, Faouzia Hariche (PS), cette pratique est tout à fait inacceptable. “Cette pratique est illégale. J’ai chargé l’inspection de mener une enquête. Il est apparu que quelques écoles s’échangent les noms des élèves ‘non-inscrits’ [à savoir les exclus] en fin d’année. J’ai donc demandé que l’élève soit inscrit dans l’école dans laquelle il a été refusé, qu’on arrête ces pratiques et qu’on détruise ces listes“, nous a-t-elle expliqué. Il s’agissait visiblement d’une pratique qui s’est mise en place petit à petit entre les directeurs des établissements de la Ville de Bruxelles. Après l’intervention de l’échevine, le jeune a tout de même pu trouver un établissement.

Le conseil communal de ce lundi risque d’être animé, l’opposition Ecolo s’insurgeant de ce fait.

La Rédaction/crédit:Belga

Partager l'article

24 septembre 2018 - 09h16