Découvrez   

Arrêt de l’IVG : manifestation devant l’ambassade de Pologne à Bruxelles

Un peu plus d’une centaine de personnes, selon l’estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, ont manifesté, ce jeudi de 17h00 à 18h15, devant l’ambassade de Pologne située rue Stévin, pour protester contre l’interdiction quasi totale de l’avortement dans le pays. Il n’y a pas eu d’incident. Une première manifestation avait rassemblé mercredi à 18h00 environ 300 personnes, toujours selon la police.

Les manifestants, majoritairement des femmes, comptaient de nombreuses ressortissantes polonaises mais aussi d’autres Bruxelloises voulant défendre le droit de disposer de son corps. Elles ont déployé une banderole noire portant le message “Mon corps, mon choix, mes droits”. Elles avaient également différentes pancartes avec de nombreux messages en polonais comme l’insulte “wypierdalaj”, largement reprise dans les manifestations qui agitent la Pologne depuis 7 jours.

Le Tribunal constitutionnel polonais a déclaré le 22 octobre l’avortement pour raison de malformation du fœtus inconstitutionnel, ce qui a de fait délégalisé l’interruption volontaire de grossesse (IVG) alors que la loi sur l’avortement en vigueur était déjà l’une des plus restrictives d’Europe. Seuls les IVG pour danger de mort, viol et inceste restent en conséquence autorisées.

Le gouvernement conservateur a déclaré la guerre aux femmes et il y a maintenant des violences contre les manifestantes“, déplore Tatiana Wolska, organisatrice de la mobilisation via les réseaux sociaux. “On craint que les femmes soient prochainement largement battues en rue par la police, alors que déjà elles n’ont pas eu droit à la parole. On n’a plus droit à nos libertés de femmes. On rentre sous la dictature…

Belga – Photo : Google Street View

Partager l'article

29 octobre 2020 - 19h30
Modifié le 29 octobre 2020 - 19h30