Découvrez   

130 personnes manifestent pour les enfants sans-papiers à l’aube de la rentrée

Environ 130 personnes, selon un décompte de la police de Bruxelles-Ixelles, ont manifesté vendredi après-midi devant la Tour des finances à Bruxelles pour souligner les difficultés des enfant et des familles sans-papiers en cette veille de rentrée scolaire.

Femmes et enfants étaient présents en nombre, munis de petits drapeaux belges. Des messages comme “On est nés en Belgique. On est des Belges” étaient inscrits sur des pancartes et banderoles. Un enfant arborait un carton sur lequel il avait écrit “Moi aussi, je veux voyager”, en référence à son impossibilité de prendre part aux voyages scolaires. De nombreux jeunes ont pris la parole pour parler des différences de traitement qu’ils ressentent à l’école par rapport aux autres enfants, qui ont des papiers belges. Les manifestants ont notamment scandé : “Première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des enfants d’immigrés”.

“Les sans-papiers ont été oubliés pendant la crise sanitaire et les femmes et enfants sans-papiers encore plus”, estime un manifestant. “Ils ont subi des violences à la maison pendant le confinement et, aujourd’hui, cette rentrée scolaire va être encore plus difficile que d’habitude. Déjà, habituellement, ils ne peuvent pas partir en voyage scolaire, n’ont pas les moyens d’acheter du matériel pour étudier… Pour les masques et le gel hydroalcoolique, les familles sans-papiers sont à nouveau discriminés. On ne voit qu’une solution : la régularisation.”

La manifestation était organisée par le collectif des travailleurs sans-papiers avec le soutien de la Coordination des sans-papiers, qui réunit de nombreux mouvements.

Avec Belga – Images : Belga

Partager l'article

28 août 2020 - 18h34
Modifié le 28 août 2020 - 18h34