Le SDI s’inquiète du nombre de faillites dans certains secteurs et s’en prend aux autorités

Travail Etudiant - Horeca - CaféLe Syndicat des Indépendants et des PME dénonce, dans un communiqué, l’incapacité des autorités à assurer la viabilité de certains secteurs économiques. Sont nommés le secteur Horeca, celui de la construction, du commerce de détail ou encore du transport.

5.731 faillites sont à dénombrer pour ce premier semestre 2017, “une période placée au rang des plus noires de ces dernières années”, et pour le SNI, l’explication de ces chiffres ne sont pas à chercher auprès de la situation économique, mais plutôt dans l’effet retour de certaines mesures mises en place par les Gouvernements fédéraux et régionaux et dans leur incapacité à apporter de véritables mesures de solution et de compensation.

“Quand un patron d’entreprise fait faillite, il perd tout jusqu’à ses biens personnels, sa famille et parfois sa santé.  L’avenir récent nous apprend que quand certains se méconduisent par l’accaparement personnel des deniers publics, il n’y aucune obligation d’assumer ses erreurs ainsi qu’aucune sanction à la clef et encore moins l’obligation de rembourser l’indûment perçu !”, le ton du SNI est grave et accuse “les responsables qui sont censés les gouverner!”.

Partager l'article

05 juillet 2017 - 10h54