La candidature de la Belgique pour l’Euro 2020 remise en cause : le comité Euro Brussels 2020 répond

Le comité Euro Brussels 2020 mis en place avec l’appui de la Ville de Bruxelles et de la Région bruxelloise dans la foulée de la candidature de l’Union belge de football pour la co-organisation de l’Euro 2020 de football, a exprimé mercredi ses réserves à l’égard de la communication du député bruxellois et conseiller communal N-VA Johan Van Den Driessche au sujet du projet de stade national sur le site du parking C.

Selon la VRT, Ghelamco a réclamé à l’Union une confirmation « immédiate, explicite et publique » de son « soutien inconditionnel » à ce projet destiné notamment à accueillir des matches de l’Euro 2020. Mais dans sa réponse, dixit la VRT, l’Union belge renvoie à un accord d’organisation (« staging agreement ») passé avec l’UEFA: il était clair dès le début que l’UEFA avait posé comme condition que le stade se trouve sur le territoire de la ville hôte, soit Bruxelles-Ville, selon l’URBSFA. Or, le parking C du plateau du Heysel où doit être construit le stade national appartient à la Ville de Bruxelles, mais il se situe sur le territoire de Grimbergen. Selon le chef de file de la N-VA à Bruxelles, cité par la VRT, et au courant du contenu de ce courrier, on approche désormais de la fin du projet.

« Tout d’abord, je constate que M. Van den Driessche dispose d’une information dont nous ne pouvons pas encore avoir connaissance. C’est inquiétant. Il fait des déclarations sur le territoire de l’eurostadium et sur la sécurité sur le site du parking C », a commenté le Premier échevin MR de la Ville de Bruxelles Alain Courtois, par ailleurs président du comité Euro Brussels 2020. Ce dernier a pourtant bien reçu ce courrier, selon Johan Van Den Driessche.

Selon le comité Euro Brussels 2020, le choix du parking C a été clairement été expliqué dans l’étude de faisabilité réalisée en 2013 par l’Union belge de football: après des années de discussions, un consensus s’est dégagé sur le fait que ce site constituait la localisation idéale pour le stade national.

L’Union belge de football a d’ailleurs remercié les autorités d’avoir pris leurs responsabilités à ce sujet. « En avril 2014, lorsque l’Union belge de football introduit l’acte de candidature et tous les accords, la localisation sur le parking C est expliquée en détail. C’est, selon M. Van den Driessche, la même URBSFA qui concède trois ans plus tard que cela n’était pas conforme aux normes UEFA. C’est insensé… C’est d’autant plus fou que l’UEFA n’a pas tari d’éloges sur le professionnalisme et le caractère avant-gardiste du dossier Bruxellois », a ajouté Dimitri Huygen, à l’époque chargé de l’acte de candidature de la Belgique au sein de l’Union belge, cité par le comité. Selon celui-ci, toutes les garanties ont été apportées pour que Bruxelles satisfasse à toutes les exigences de l’UEFA en termes de sécurité. (Belga)

  • Reportage de Pierre Beaudot et Niels D’Haegeleer

Partager l'article

07 juin 2017 - 17h58