Fin du conflit entre Jacques Borlée et la Ligue francophone d’athlétisme

La Ligue francophone d’athlétisme a annoncé la fin du conflit avec Jacques Borlée. Il restera le coach du 4×400 et signe un contrat avec la LBFA et Vlaamse Atletiekliga.

Un accord a été établi entre la Ligue belge francophone d’athlétisme et son coach emblématique. “Jacques Borlée restera donc bien l’entraîneur des Belgian Tornados et ce jusqu’après les Jeux Olympiques de Tokyo”, annonce le cabinet de Rachid Madrane dans un communiqué.

Le contrat porte jusqu’au 31 décembre 2020. “Il s’est lié contractuellement aux deux fédérations, c’est une nouveauté, car il entraîne plusieurs athlètes individuellement, dont Jonathan Sacoor qui est affilié à l’aile flamande. Et ce, en soutien du relais 4x400m où il reste coach”, a expliqué Thomas Lefebvre, président de la LBFA.

Dans un bref communiqué, Jacques Borlée a tenu à réagir à la décision tombée ce venrdedi, mais plus généralement aux conséquences de la crise récente traversée par l’athlétisme belge de haut niveau : “En espérant qu’ils continuent à commettre autant de petites erreurs parce qu’en aussi peu de temps cela a permis au sport de haut niveau de faire des avancées positives considérables.” “Cette coalition de développement va permettre aux athlètes de s’exprimer à un autre niveau (que le presse, ndlr) face aux fédérations.”

Le Ministre des Sports, Rachid Madrane avait tenté de renouer le dialogue entre Jacques Borlée et la LBFA en organisant plusieurs réunions. Il tient tout particulièrement à “remercier l’ensemble des parties prenantes qui ont permis de rendre cette conciliation possible. Tant son homologue Flamand, Philippe Muyters, que les deux Administrations du Sport, les deux Ligues d’Athlétisme, le Comité Olympique et Jacques Borlée ont contribué, par leurs efforts et leurs propositions constructives, à la réalisation de ce nouveau projet en faveur du sport de haut niveau”.

► La Ligue francophone d’athlétisme règle ses comptes avec Jacques Borlée

Avec Belga

Partager l'article

15 mars 2019 - 17h54