Reprise des cinémas : un “plan de relance” à 6 millions

Un “plan de relance” francophone pour le cinéma et l’audiovisuel a été mis sur pied par la ministre compétente Bénédicte Linard (Ecolo) et le Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel (CCA) de Fédération Wallonie-Bruxelles. 

Parmi les mesures dégagées: de nouveaux appels à projets créatifs, et des aides spécifiques pour accompagner la réouverture des petits cinémas soutenus par la Communauté française.

Le coût de ce plan de relance avoisine les 6 millions d’euros, indiquent le CCA et le cabinet de la ministre. Un de ses volets doit cependant encore être discuté et arrêté, celui concernant le soutien à la production, donc les aides à la relance et la poursuite des tournages de séries, films, etc. Sur les deux autres volets, au niveau d’une part de l’écriture d’oeuvres cinématographiques et audiovisuelles, et d’autres part de l’exploitation en salles, plusieurs mesures ont été fixées. L’objectif semble être double: redonner du boulot aux professionnels du secteur et les pousser à retrouver le plus vite possible un rythme de croisière; et pousser le grand public à reprendre sans craintes le chemin des salles de cinéma.

Pour les auteurs et créateurs, de nouveaux appels à projet vont être lancés à court et moyen termes, avec financement correspondant: pour des longs métrages familiaux ou pour enfants (juin 2020, avec la SACD et Orange Belgique), pour des séries d’animation (septembre 2020), ainsi que pour des projets créatifs et “nouvelles écritures” en collaboration avec la RTBF. Parallèlement, davantage de dossiers seront retenus pour les aides à l’écriture et au développement que le CCA accorde chaque année pour soutenir le cinéma initié en Belgique francophone. On ne sait pas encore quand les cinémas pourront rouvrir leurs portes, mais le secteur aura besoin que le public réponde présent. Pour encourager une reprise fluide, une “aide spécifique sera mise en place afin d’encourager les distributeurs qui prennent le risque de sortir des films Art et Essai dès la réouverture des salles, dans un contexte qui promet d’être difficile”.

La FWB s’engage aussi à mener une campagne de promotion à l’égard du public, et à acheter d’emblée 20.000 places dans les cinémas qu’elle soutient. Ces cinémas qualifiés d'”Art et essai” sont des structures qui n’appartiennent pas aux grandes chaînes du secteur. Il y en a actuellement onze, du Palace, des Galeries et des cinémas Aventure et Nova dans le centre-ville bruxellois en passant par le Plaza Art à Mons, jusqu’aux Grignoux (Liège et Namur) et au Quai 10 (Charleroi), entre autres. Les places achetées seront utilisées pour encourager le retour aux salles obscures, mais les modalités précises n’en sont pas encore définies.

Belga 

Partager l'article

22 mai 2020 - 18h59