Une petite centaine de jeunes chez Marie-Christine Marghem à Tournai

Entre 80 et 100 jeunes se sont rendus jeudi matin au domicile de Marie Christine Marghem à Tournai afin de manifester pour le climat. Aucun dialogue ne s’est instauré entre les manifestants et la ministre fédérale de l’Énergie, de l’Environnement et du Développement durable.

Sur le thème “Le jeudi, j’peux pas, j’ai climat! “, une petite centaine de jeunes tournaisiens sont à leur tour descendus dans la rue, jeudi, afin de réclamer des politiques ambitieuses pour le climat. Issus d’écoles du secondaire et du supérieur, ces étudiants étaient encadrés par quatre organisations: les “Jeunes CSC”, les “Jeunes organisés et combatifs” (JOC), ainsi que les ASBL “Portes ouvertes” et “Masure 14”.

Les jeunes ne souhaitent pas interpeller directement la ministre puisqu’elle est sourde à leurs revendications. On va juste s’assoir devant sa maison“, indiquait vers 7h00 Camille Stabel, permanente des “Jeunes CSC”. “On a pris la décision de ne pas lui parler.

La ministre est sortie de son domicile vers 7h30, dénombrant pour sa part “une trentaine de jeunes”.

Ils ont fait un sitting, ce qui est particulier, vu la météo. Ils ont décidé de ne pas s’adresser à moi comme représentante d’un gouvernement qui doit prendre des mesures et qui sait ce qu’il a à faire. Je suis pourtant à leur écoute“, a commenté la ministre fédérale.

Celle-ci a ensuite évoqué devant la presse les mesures déjà prises par le gouvernement ainsi que les actions futures, comme la création d’un deuxième parc éolien en Mer du nord pour 2030. Vers 8h30, les jeunes manifestants ont pris la direction de la Grand-place de Tournai. “Aucun tract ne sera distribué à la population, histoire de rester écologiques“, précisait encore Camille Stabel.

Belga

Partager l'article

31 janvier 2019 - 09h11