Le ministre bruxellois de l’Économie dénonce le “jobsdeal” du gouvernement fédéral

Didier Gosuin (DéFI) affirme que le “jobsdeal” proposé n’est pas un plan interfédéral : “Le gouvernement Michel n’a pas accepté de négocier avec toutes les entités fédérées”, dénonce-t-il par voie de communiqué.

Le ministre bruxellois de l’Économie et de l’Emploi Didier Gosuin (DéFI) affirme que le jobsdeal proposé par le gouvernement fédéral est “une occasion manquée pour l’emploi”. Il affirme ainsi qu’aucune négociation réelle n’a été menée avec les entités fédérées, dont la Région de Bruxelles-Capitale. “Dans le projet de loi déposé au Parlement, il apparaît qu’aucune des 7 propositions de soutien fiscal émanant de la Région bruxelloise n’a été retenue. Est-ce faute d’avoir la bonne couleur politique ? Il n’en reste pas moins que le jobsdeal du fédéral omet des mesures primordiales pour redresser la courbe de l’emploi en Belgique”, affirme le ministre régional.

Didier Gosuin s’étonne notamment de l’absence de soutien pour la création d’emploi indépendant et pour la formation en alternance. Le ministre affirme notamment que la seule mesure retenue, émanant de la Région wallonne (au gouvernement MR-cdH), “ne s’adresse qu’à une minorité des formations correspondant aux besoins des entreprises, et particulièrement des PME”.

Le ministre bruxellois ajoute que d’autres mesures sont prises en Région bruxelloise pour permettre aux chercheurs d’emploi de trouver un nouveau job, via la formation notamment. Il plaide également “pour le gel de la dégressivité des allocations de chômage pour l’ensemble des chercheurs d’emploi en formation”. De nouvelles discussions risquent donc d’être animées entre la Région bruxelloise et le gouvernement fédéral.

Gr.I. – Photo : Belga/Nicolas Maeterlinck

Partager l'article

22 janvier 2019 - 11h20